Tout-est-brise

 

TOUT EST BRISE; il est évident qu'avec un titre pareil William BOYLE n'allait pas m'embarquer dans un récit fantasque débordant d'humour mais j'avoue que là, il m'a un peu plombé le moral avec ce livre. Pas tant du point de vue de l'histoire que par les descriptions crues et les idées noires de ses personnages.

Erica enchaîne les malheurs. Elle a perdu récemment son mari d'une tumeur au cerveau, son père âgé souffre d'une pneumonie, celui-ci peine à s'en remettre et son fils homosexuel a fui le domicile car il se sent incompris et surmonte difficilement le mépris qu'il inspirait à son père. Erica se sent seule, débordée, délaissée, son père est insupportable et sa soeur, hippie sur le retour ne lui vient pas en aide. Jimmy est à AUSTIN mais ses amours compliquées par sa noirceur permanente et son alcoolisme chronique le laissent à la rue car son dernier petit ami ne le supporte plus. Sans le sou, désespéré, Jimmy appelle sa mère à l'aide et revient à la maison. Il découvre l'isolement de sa mère, ses vieux démons lui reviennent en pleine figure...

Il est clair que William BOYLE a un vrai talent pour parler et décrire l'AMERIQUE profonde, pour dénoncer au travers de ses personnnages les dérives du modèle américain. Ainsi, il explique le combat d'Erica pour faire soigner son père, la complexité et l'inefficacité du système de santé américain, il dénonce la situation des homosexuels qui se heurtent encore et toujours, et même à NEW YORK, aux éternelles incompréhensions et discriminations. Il dépeind une famille américaine ordinaire qui se débat dans cette société élitiste et nous expose les relations complexes que celle-ci entretient, souvent basées sur des non-dits et un manque de dialogue criant.

Avec William BOYLE, il y a une une telle honnêteté dans l'écriture et les descriptions que cela m'a parfois dérangée... oui! Jimmy vomit car il a la gueule de bois mais pourquoi décrire par le menu la situation et plusieurs fois! On imagine assez facilement le spectacle d'un alcoolique complètement imbibé, pas la peine d'y revenir. Pareil, avec les séances pipi du grand-père !  Mais j'imagine que cette forme narrative est volontaire, histoire de coller au plus près de la réalité et du quotidien.

Quand à l'histoire en elle-même, outre les retrouvailles de la mère et du fils et le relationnel compliqué dans cette famille, je n'ai pas été convaincue du tout... j'ai eu le sentiment de me balader caméra au poing en suivant ces personnages, en partageant leur quotidien et leurs réflexions mais franchement aucun évènement, aucun fil conducteur si ce n'est la difficulté de s'aimer et de se le dire...

Alors certes, on est totalement plongé dans l'ambiance américaine avec les références musicales et le décor mais ça ne suffit malheureusement pas à sauver une histoire banale, d'américains tout aussi banals même si on a le talent de William BOYLE ... Bref, je suis restée en dehors du récit, je l'ai lu mais c'est tout !

Les éditions GALLMEISTER m'ont habituée à mieux...

 

Merci à Léa et aux éditions GALLMEISTER pour l'envoi.

 

MYMY

TOUT EST BRISE de William BOYLE paru aux Editions GALLMEISTER le 7 septembre 2017