Cousines de lectures.......

11 novembre 2018

LOUP ET LES HOMMES de Emmanuelle PIROTTE

 

Loup-et-les-hommes

 

Voici une de mes plus belles lectures depuis la rentrée, je dirais même mon premier coup de cœur pour un roman francophone !

Je vous invite à ne pas faire l’impasse sur ce très beau livre d’Emmanuelle PIROTTE qui, en cette rentrée littéraire, n’a pas l’écho médiatique qu’il mérite et pourtant….

Pendant l’hiver 1663, lors d’une visite parisienne, le marquis de Canilhac rencontre furtivement une jeune femme à la beauté ensorcelante. Cette splendeur amérindienne porte à son cou un saphir que reconnaît Armand, le marquis de Canilhac. Ce bijou appartenait à son frère, Loup qu’Armand a trahi il y a une vingtaine d’années. Depuis cette trahison, Loup a été condamné aux galères et il est porté disparu ou même peut-être mort depuis de longues années.

Rongé par les remords et la culpabilité, Armand décide de retrouver cette femme, repartie sur ses terres d’origine et de percer le mystère de la disparition de son frère. Malgré les réticences de son entourage et ses soucis financiers, Armand embarque donc pour la Nouvelle France entrainant avec lui son fidèle valet Valère. Tout deux partent à l’aventure sur les traces de ce frère ainé avec qui les relations ont toujours été complexes mais passionnées.

Dans ce très beau roman d’Emmanuelle Pirotte, j’ai retrouvé le souffle des lectures classiques que j’ai tant aimées et qui ont été les livres de chevet de ma jeunesse (ça fait un peu vieille lectrice aux petites lunettes loupes mais c’est tout à fait ce que j’ai éprouvé en lisant ce livre !). La quatrième de couverture évoque tout à fait judicieusement mon ressenti concernant cette histoire et le style de ce roman qui « nous emporte sur les traces d’Alexandre DUMAS et de Jack LONDON ».

L’auteur nous entraine dans une aventure étonnante et excessivement romanesque au cœur des terres Iroquoises aux côtés d’héros tous plus singuliers, attachants et inoubliables les uns que les autres : Armand, précieux et couard se révèlera un homme plus vaillant qu’il n’y paraît en cherchant à réparer ses fautes, Valère , alias Héron pensif, bien que subalterne trouvera sa véritable place au sein de la communauté indienne tout en conservant un respect profond pour son maître, Brune, femme amérindienne splendide et énigmatique qui envoûte tous ceux qui croisent son chemin par sa fierté et sa liberté démontrera que sa condition ne tempère pas son caractère, bien au contraire, Antoinette , Fille du roi censée se marier en terre lointaine sans amour au bon vouloir du roi et enfin Loup. Loup, fils adoptif chéri et indomptable devenu un homme charismatique et mystérieux, une véritable légende, un être hors du commun insaisissable, inspirant le respect au-delà de la mort.

Le récit se déroule, de surcroît, dans les grands espaces d’AMERIQUE du NORD au cœur des tribus amérindiennes, cadre splendide de toute cette épopée mais aussi terre convoitée et ensanglantée . Emmanuelle Pirotte dénonce sans les épargner les grandes nations colonisatrices et leurs velléités de domination sur ces peuples natifs nobles aux traditions ancestrales. Elle explique leur richesse, leur fierté et leur culture, elle éclaire cette période sombre qui a vu les amérindiens décimés.

Autant vous dire qu’avec cette galerie de portraits et l’aventure relatée dans ce magnifique décor, le lecteur se laisse facilement embarquer dans cette grande et extraordinaire fresque, veut à tout prix connaître la véritable destinée de Loup et prend plaisir à partager les confidences au cœur des wigwams.

Il est évident que l’intrigue familiale, l’originalité des personnages et l’évocation des terres amérindiennes avec ses croyances ont largement contribué à satisfaire mes goûts de lectrice. J’y ai retrouvé tous les ingrédients qui me plaisent et ont fait de ma lecture un pur plaisir. J’ai d’ailleurs parfois pensé très fort en lisant LOUP ET LES HOMMES au roman de Joseph BOYDEN, DANS LE GRAND CERCLE DU MONDE qui reste pour moi un chef d’œuvre inégalé dans le genre.

Incompréhensible que ce livre reste si peu évoqué dans les médias au regard du talent de conteuse d’Emmanuelle Pirotte et la richesse de son roman. 

Alors par ces temps pluvieux et maussades, propices à la lecture au coin du feu, il serait dommage de passer à côté de cette pépite qui vous emportera dans des contrées hostiles et splendides aux côtés de personnages mémorables.

 

MYMY

LOUP ET LES HOMMES de Emmanuelle PIROTTE aux éditions LE CHERCHE MIDI paru en août 2018.

 

 

 


07 novembre 2018

UN MONDE A PORTEE DE MAIN de Maylis de KERANGAL

 

Un-monde-a-portee-de-main

 

Décidément, en ce moment, je m'aventure hors de mes sentiers battus et m'égare dans le domaine de l'art...

Difficile de vous raconter l'histoire d'UN MONDE A PORTEE DE MAIN, car d'histoire, il n'y en a pas réellement. La vie de Paula, que l'on suit de ses débuts d'élève à l'Institut de peinture de BRUXELLES jusqu'aux prémices de sa carrière professionnelle, est secondaire, uniquement le moyen de mettre en lumière LE sujet de ce livre, omniprésent, omnipotent : l'art, la peinture et plus précisément l'art du trompe-l'oeil. 

Au début de ma lecture, je me suis fait peur. Les techniques de peinture, les matériaux, les outils sont très précisément décrits avec un vocabulaire pointilleux; on frôle le manuel professionnel et je me suis dit que ça allait se révèler pénible et abscons pour toute personne autre qu'un étudiant en art ou un professionnel en la matière.

Et pourtant, l'écriture de Maylis de KERANGAL est magnifique, elle sublime le sujet comme le pinceau la toile, les mots sont ciselés et les descriptions extrêmement précises et soignées. Là où ce vocabulaire technique totalement étranger au profane pourrait se révéler fastidieux, en réalité il n'en est rien; il m'a transportée dans ce monde dont j'ignore tout mais qui, grâce à la poésie de l'auteur, m'a totalement hypnotisée, envoûtée... et je ne m'explique toujours pas ce mystérieux phénomène tant on est loin des ambiances de mes thrillers fétiches ! Mais indéniablement, le charme a opéré, je me suis faite avoir. A force, peut-être que Maylis de KERANGAL maîtrise elle aussi la technique du trompe-l'oeil(de ses lecteurs) ! 

Tout au long de son roman, elle nous conte les exigences des études à l'Institut de peinture de BRUXELLES, la fatigue, la douleur, l'isolement de Paula; puis la difficulté pour ces artistes de vivre de leur art. Elle confronte la forme de mépris dont peut faire l'objet le trompe-l'oeil, art secondaire car art de la copie, bien moins prestigieux, aux qualités qu'il exige, aux compétences qu'il requiert, et lui redonne ses lettres de noblesse, tant à cet art qu'à ceux qui le pratiquent.

Maylis de KERANGAL nous emmène dans les décors de cinéma de CINECITTA et la grotte de LASCAUX, et on s'évade, on y est, on a envie d'y aller, on adore apprendre ou réapprendre les secrets de ces lieux mythiques. On se rend surtout compte du formidable travail qu'il y a derrière ces décors et ces copies qui nous bluffent sans même que l'on s'en rende compte. L'art du trompe-l'oeil! 

Et tout cela est véritablement et étonnamment passionnant! 

 

ANNE-CE 

 

UN MONDE A PORTEE DE MAIN de Maylis de KERANGAL, paru aux Editions VERTICALES le 16 août 2018

Livre lu dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire Rakuten 2018 #MRL18

#unmondeaporteedemain #maylisdekerangal

#MRL18 #Rakuten 

 

 

Posté par ANNECEMYMY à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,