Cousines de lectures.......

19 octobre 2017

LA MALICIEUSE REVANCHE D'UN SOUFFRE-DOULEUR de Serge FARNEL

 

La-malicieuse-revanche-d-un-souffre-douleur

 

C'est la rentrée au collège pour Arthur. Que vous vous souveniez de la vôtre ou que vous appréhendiez celle de vos enfants, il y a consensus sur le fait que la 6ème, c'est un grand changement : on intégre un nouvel établissement, on change de salles entre les cours, on n'a plus un mais des profs, et surtout, les plus grands du primaire deviennent les plus petits du collège. C'est à ce bouleversement que va devoir se faire Arthur; surtout intégrer la bande, se fondre dans la masse, surtout ne pas devenir celui à qui on s'en prend, et surtout, surtout, cacher aux autres qu'on est le fils du ministre de l'Education nationale et laisser celui du directeur occuper le poste de souffre-douleur. Et puis, si possible, parvenir à attirer l'attention de Giovanna. Exister à ses yeux tout en demeurant invisible à ceux des autres. Alors quand Thierry, le fils du directeur, l'entraîne à son insu dans le projet du journal du collège, Arthur y voit l'occasion d'impressionner la belle, sans mesurer l'exposition que cela va engendrer et le fait que Thierry cherche surtout à sauver sa peau, quitte à risquer celle d'un autre.

Serge FARNEL signe ici un premier roman sensible qui fera résonner une certaine nostalgie en chacun et remonter des souvenirs que nous avons tous. Etiez-vous Thierry, celui qui se fait chahuter? Ou Igor, le grand costaud que personne n'embête? Ou Benoît le petit malin, le chef de bande qui s'est pris Igor comme garde du corps? Ou encore Georges et Mathieu, les p'tits gros de la cour? Etiez-vous trop petit, trop grand, trop gros ou trop maigre, trop black, à cette époque où on veut surtout être comme tout le monde alors qu'on voudra à tout prix se distinguer quelques années plus tard?

Pour être parfaitement honnête, il m'a fallu passer le premier chapitre pour commencer à adhérer à l'histoire. J'ai trouvé que celui-ci n'était pas très réussi : trop lent, trop long,  j'ai eu l'impression qu'on n'allait jamais sortir de la classe de Madame PINSON et ça m'a fait un peu peur pour la suite du roman. En réalité, il aurait été dommage de s'arrêter là, car plus jamais je ne me suis ennuyée avec cette lecture. 

Le personnage d'Arthur est très attendrissant. Ses ruses pour s'attirer l'attention de Giovanna sont touchantes, c'est un enfant qui se cherche mais qui dispose d'une grande maturité et qui se rend bien compte que quelque chose ne va pas dans le comportement que lui et ses camarades adoptent vis à vis de certains autres. J'ai trouvé très intéressante la confrontation constante de son comportement quotidien aux points de vue de ses parents et surtout de sa tante, personnage savoureux et drôlissime, cynique à souhait sur la cruauté des enfants entre eux. Et surtout, les efforts qu'Arthur déploie pour se faire punir envers et contre tout, et éviter un régime de faveur dû aux fonctions de son père qui ne ferait que le stigmatiser vis à vis des autres, provoquent des situations cocasses qui vous donneront plusieurs fois le sourire.

Racisme, respect d'autrui, entraide, solidarité, volonté de s'intégrer, violences à l'école, ébauche de vie et de travail en collectivité, découverte de la démocratie, autant de sujets abordés par ce livre. 

Il se dégage de ce roman un message de tolérance et d'acceptation des différences qui devrait être délivré à tous les enfants à cet âge où ils peuvent être à la fois si fragiles et si cruels.

Un grand merci à Serge FARNEL pour sa confiance et l'honneur qu'il m'a fait en me transmettant son bébé.

ANNE-CE 

 

LA MALICIEUSE REVANCHE D'UN SOUFFRE-DOULEUR de Serge FARNEL, paru aux Editions MAZARINE le 6 septembre 2017

Posté par ANNECEMYMY à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 octobre 2017

SHARKO de Franck THILLIEZ

 

Sharko

 

J'ai hésité avant de me lancer dans cette chronique... parce que franchement, qui a encore besoin que je lui parle de Franck THILLIEZ? Et puis après, je me suis souvenue que jusqu'à il n'y a pas si longtemps, je n'avais jamais lu un livre de cet auteur, je me suis dit que peut-être il y avait encore des gens comme ça bien cachés quelque part, et que je ne pouvais pas leur faire ça, les laisser dans cette terrible ignorance. 

SHARKO signe une nouvelle enquête du duo d'enquêteurs Franck SHARKO et Lucie HENNEBELLE, mais ce sera certainement leur enquête la plus atypique puisque cette fois les traqués ce sont eux. A force de fréquenter SHARKO, Lucie a dû être contaminée puisque c'est elle cette fois qui décide d'adopter les méthodes borderline de son conjoint et d'enquêter sur un suspect en dehors de toute procédure légale, juste pour aller au bout des intuitions de son oncle. Evidemment, ça dérape et pour se défendre elle tue un homme. Sans se poser de question, SHARKO la rejoint et va minutieusement maquiller la scène de crime pour brouiller les pistes et s'assurer que c'est bien leur équipe qui récupère l'enquête, pour tout maîtriser. 

Ce nouveau roman de Franck THILLIEZ est oppressant dès les premières lignes, avec un chapitre 1 que l'on lit en apnée (au propre comme au figuré!) et qu'on termine en soufflant un grand coup et en se disant "ça promet!". L'auteur fait tout de suite appel à nos peurs les plus primaires; on a l'impression d'être nous-mêmes coincés à l'intérieur de l'aquarium et d'entendre la petite musique des DENTS DE LA MER, celle qu'on reconnaît entre mille et qui a terrorisé pour toujours des milliers d'entre nous.

L'intéressant ici est d'avoir choisi d'inverser les rôles, ce qui relance l'histoire du couple SHARKO/HENNEBELLE, qui en a déjà tant supporté. Pour une fois, ils ne se battent pas contre un assassin puisque celui-ci est déjà mort; ce sont leurs propres collègues qu'ils affrontent, puisqu'ils doivent les empêcher de découvrir la vérité car elle reviendrait à mettre en lumière l'implication de Lucie. Ce faisant, ils mentent, ils trahissent, ils renient ce qui fait l'essence de ce travail qui est toute leur vie, et se renient un peu eux-mêmes. Franck et Lucie sont solides, mais pourront-ils vivre avec ça sur la conscience?

Dans ce nouveau roman, vous croiserez du sang, des gothiques, des sectes et des vampyres (sans faute d'orthographe et bien moins charmants que ceux de TWILIGHT!). 

Comme d'habitude, l'auteur maîtrise son sujet; la précision avec laquelle le sujet est exploité rend toujours très crédible et donc d'autant plus angoissant le danger qu'il sous-tend.

Si je devais trouver quelque chose de négatif - ou de moins positif - à dire, je trouve que SHARKO, au contact de Lucie et de ses enfants, se nounours-ise un peu trop; moi j'aime mieux quand il a les yeux noirs. En définitive, je préfère quand Franck THILLIEZ s'autorise un livre "one shot", comme FRACTURES et PUZZLE qui à ce jour restent mes préférés, parce que ses histoires sont alors plus percutantes, plus dérangeantes, l'auteur s'autorise davantage de dérapages quand il n'a pas ses personnages fétiches à préserver (même si j'avoue qu'il les a déjà bien fait morfler par le passé!). En revanche, émerge de ce livre un personnage trouble que l'on avait déjà rencontré et qui revient avec une nouvelle épaisseur très intrigante, Nicolas BELLANGER, dont j'espère qu'il donnera lieu à d'autres développements.

Voilà, il n'est pas la peine d'en dire plus; si vous aimez Franck THILLIEZ, vous avez déjà certainement lu SHARKO, et si ce n'est pas encore fait parce que vous habitez dans un grotte et ne connaissez pas encore l'auteur, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

ANNE-CE 

 

SHARKO de Franck THILLIEZ, paru aux Editions FLEUVE EDITIONS, Collection FLEUVE NOIR, le 11 mai 2017

 

Posté par ANNECEMYMY à 17:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,