Cousines de lectures.......

13 mars 2019

J'AI DU REVER TROP FORT de Michel BUSSI (Cousinade de lecture)

  

J-ai-du-rever-trop-fort

 

Les Cousines de lectures ont été conviées par les éditions PRESSES DE LA CITE à la soirée de lancement du nouveau roman de Michel BUSSI.

Elles ont donc lu ce dernier opus et elles ont été plutôt agréablement surprises par cette romance bien menée à l'issue insoupçonnable et surtout elles ont eu la chance de rencontrer l'auteur, homme simple et généreux, et elles ont passé une très chouette soirée en toute simplicité, à l'image de l'auteur.

Nathy est une hôtesse de l'air quinqua qui, il y a vingt ans, a vécu une courte mais folle histoire d'amour adultère avec Ylian, musicien rencontré lors d'un vol. Depuis, Nathy a continué sa route avec son mari Olivier et est devenue jeune mamie. Elle n'a pourtant jamais oublié Ylian, alors lorsque sa vie se met à reproduire à l'identique la moindre des circonstances de leur rencontre et de leur passion, Nathy commence à se demander si elle n'est pas en train de remonter le temps.

 

L'avis d'Anne-Cé

Dans ce nouveau roman de Michel BUSSI, l'histoire d'amour prend clairement le pas sur l'intrigue, et c'est un parti pris de l'auteur comme il a pu nous l'expliquer lors de notre rencontre avec lui avant la soirée de lancement du livre le 6 mars. D'ailleurs, on le comprend dès le début.

Quand on connaît mes exigences et ma tendance à trouver rapidement toute histoire romantique "gnan gnan", cela aurait pu m'effrayer mais je dois avouer que Michel BUSSI a réussi son pari. L'auteur assume chez son héroïne le côté "fantasme du guitariste" - apparemment une vieille frustration chez l'auteur qui aurait rêvé d'avoir le charisme du guitariste autour du feu de camp - mais malgré ce cliché réussit à nous conter une histoire d'amour intense, passionnée, exaltée par les voyages des deux amants, la musique...et l'impossibilité pour eux d'être ensemble.

Michel BUSSI nous fait en effet voyager avec Nathy et Ylian à MONTREAL, SAN DIEGO, BARCELONE et JAKARTA, offrant les plus beaux décors aux amours de ces deux personnages. Je n'ai pas la chance de connaître les autres destinations, mais j'ai visualisé avec bonheur les Ramblas de BARCELONE, le parc GUELL de GAUDI et sa célébre salamandre, constatant par là même le pouvoir évocateur des mots de l'auteur.

L'auteur n'a pas choisi un guitariste au hasard pour en faire son héros romanantique. Manifestement, Michel BUSSI a voulu faire de son roman une ode à la musique et à la place qu'elle peut avoir dans notre vie. Qui en effet n'a pas une chanson qui lui rappelle un souvenir précis, qu'il peut relier à un moment joyeux ou triste de son histoire? Beaucoup de romans de l'auteur portent d'ailleurs des titres de chansons qui m'ont toujours fait fredonner lorsque je saisissais ou reposais le livre. Poussant le raisonnement jusqu'au bout, une chanson a une place prépondérante dans le livre, tant est si bien que Michel BUSSI a eu l'idée un peu folle que cette chanson de roman en devienne une vraie... et voilà créée la première bande originale de livre, avec UN PEU DE TOI, la chanson d'Ylian devenue celle de Gauvain SERS, que le jeune chanteur a enregistré et publiera sur son prochain album.

Comme il nous l'a confié lors de la rencontre, il n'est pas exclu que Michel BUSSI exploite à l'avenir cette nouvelle facette de son talent et écrive d'autres textes de chansons, trouvant dans ce nouvel exercice une liberté d'expression différente, plus immédiate, plus directe.

J'AI DU REVER TROP FORT vous fera voyager... et chanter, forcément!

 

L'avis de Mylène

J'avoue que les derniers romans de Michel BUSSI m'avait laissée sur ma faim.

Dans ce nouvel opus, l'auteur a réussi à me réconcilier avec son style et son fameux twist.

Pour me reconquérir, il n'a pas lésiné sur les nouveautés... il a notamment décidé de raconter une belle romance, intense et dépaysante, il a ancré son intrigue dans une réalité vraisemblable, bien maîtrisée et j'ai  été rapidement avide de connaître la suite de l'incroyable histoire de Ylian et de Nathy, de comprendre toutes ces coïncidences qui jalonnent 20 ans après les voyages de Nathy. Il a également mis en chanson sa romance et c'est plutôt épatant. En effet, le refrain vous reste en tête et vous accompagnera tout au long de votre lecture.

Lors de la rencontre, Michel BUSSI nous a confessé avoir voyagé dans tous les endroits où se déroule son récit, excepté à JAKARTA. Voyager avec lui a été un véritable bonheur, découvrir chaque nouvel écrin de la romance de nos héros a été un des moteurs de ma lecture en plus de celui de découvrir l'issue de leur aventure, de connaître l'origine de toutes ces concordances.

Evidemment lorsqu'on débute un livre de Michel BUSSI , nos sens sont en éveil pour détecter les prémices du coup de théatre qui fera basculer l'histoire, c'est la marque de fabrique de l'auteur. Mais encore une fois, il a réussi à me balader. Encore une fois, il est parvenu à me surprendre et à me faire retourner aux premières pages de ma lecture pour comprendre, me faire réaliser que "oui ! évidemment !! ". Décidément, il excelle dans l'art de brouiller les pistes et nous offre un nouveau final impressionnant.

Michel BUSSI revendique son côté "populaire" qui pour lui est considéré comme un qualificatif élogieux alors que certains s'en offusqueraient, il aime les gens et ses lecteurs, il est généreux et enjoué comme nous avons pu le constater lors de notre rencontre. Il écrit des livres pour divertir ses lecteurs, leur offrir une parenthése enchantée et n'a pas la prétention d'être le futur GONCOURT.

Oui, dans ce nouveau roman Michel BUSSI écrit du Michel BUSSI. Oui la forme est toujours la même et oui, vous prendrez encore plaisir à le lire car Michel BUSSI écrit des livres populaires et bien ficelés...

Alors un conseil : ne boudez pas votre bonheur de retrouver la plume de Michel BUSSI !

 

J'AI DU REVER TROP FORT de Michel BUSSI, paru aux Editions PRESSES DE LA CITE le 28 février 2019

Posté par ANNECEMYMY à 20:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 mars 2019

UN JARDIN EN AUSTRALIE de Sylvie TANETTE

 

Un-jardin-en-Australie

 

 

Un petit voyage en AUSTRALIE, ça ne se refuse pas ! C'est donc avec plaisir que j'ai accepté la proposition des Editions GRASSET de découvrir le deuxième roman de Sylvie TANETTE.

Valérie est une jeune française venue s'installer avec son mari en AUSTRALIE pour échapper au poids d'une famille d'immigrés italiens à MARSEILLE. Loin des grandes villes, le couple a choisi SALINASBURG, ancienne cité minière en bordure de désert. Valérie a tout de suite eu un coup de coeur pour une ancienne ferme délabrée et son étrange jardin, dont elle va peu à peu découvrir l'histoire, celle de Ann, la dernière occupante des lieux, qu'elle n'a jamais vraiment quitté. 

Il y a soixante-dix ans en effet, Ann et son mari ont choisi de se marier et de s'installer dans un bourg isolé en lisière de désert, malgré le désaccord de leurs familles. Tandis que Justin travaille dans la mine de bauxite propriété de la célèbre et riche famille CALLAGHAN, Ann refuse que sa vie tourne autour des toilettes des épouses et des thés de l'après-midi. Elle décide de se piquer d'horticulture et se lance dans la création d'un jardin luxuriant qui défierait la sécheresse et l'impitoyable poussière rouge du désert.

Evidemment, apparemment il n'en reste plus rien lorsque Valérie et Frédéric s'installent dans la maison. Le jardin est pourtant toujours là, caché sous les ronces. Mais Valérie a peu de temps, accaparée par le festival d'art contemporain qu'elle doit organiser, animée de la volonté farouche de mettre à l'honneur l'art aborigène méprisé par tous et qui n'intéresse pas grand monde. Pourtant, lorsqu'elle va vouloir souffler, Valérie va trouver dans ce jardin et ses trésors enfouis l'occasion de créer un lien avec sa fille Eléna, trois ans, autre que celui de la parole puisque la petite fille s'obstine à ne pas prononcer un mot. La renaissance de ce jardin sera l'occasion pour la mère et l'enfant de se plonger dans l'histoire d'Ann.

Aux antipodes de mes thrillers, UN JARDIN EN AUSTRALIE est un court roman qui m'a conquise. Il offre un moment suspendu, plein de fraîcheur et d'optimisme, une jolie histoire qui fait du bien.

Soixante-dix années les séparent, mais Ann et Valérie se retrouvent, se comprennent et se ressemblent dans ce lieu, HAMILTON CREEK, autrefois appelé "le lieu d'où les morts ne partent pas".

Ann et Valérie ont toutes les deux voulu échapper à leur carcan familial - celui-ci pouvant peser en 1930 comme dans les années 2000 - ; ces deux femmes, éprises de liberté, ont cherché à faire bouger les lignes, à sortir de leurs cases. Ann en se lançant dans la science de l'horticulture à une époque où les femmes devaient se contenter d'être de bonnes maîtresses de maison, Valérie en défendant farouchement l'histoire de l'AUSTRALIE et la culture aborigène oubliéé.

Au milieu de leurs combats, le jardin extraordinaire crée par Ann va constituer leur lieu de ressourcement.

Le fantôme d'Ann plane sur la maison et son jardin et veille tendrement sur cette famille qui aurait pû être celle qu'elle n'a jamais eue.

La plume de Sylvie TANETTE m'a littéralement transportée près des citronniers de SICILE si chers à Ann; elle nous fait découvrir l'histoire de l'AUSTRALIE et la culture aborigène au travers de cette exposition dans laquelle Valérie met toutes ses forces.

UN JARDIN EN AUSTRALIE nous parle de femmes fortes, emplies de convictions et prêtes à tout pour les défendre; une histoire de transmissions entre deux femmes qui n'ont pourtant aucun lien de famille mais que la destinée a fait se rencontrer à soixante-dix ans d'écart dans ce lieu magique du jardin d'HAMILTON CREEK.

Merci aux Editions GRASSET de leur confiance et de m'avoir proposé ce roman.

ANNE-CE

UN JARDIN EN AUSTRALIE de Sylvie TANETTE, paru aux Editions GRASSET le 6 mars 2019

Sylvie TANETTE est critique littéraire aux INROCKS et à la Radio suisse normande. UN JARDIN EN AUSTRALIE est son deuxième roman après AMALIA ALBANESI paru 2011.

Posté par ANNECEMYMY à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,