Bakhita

Dans la pléthore de livres que constitue la rentrée littéraire, il y a du bon et du moins bon... Avec le nouveau livre de Véronique OLMI, j'ai su dès les premières pages que son roman ferait partie de mes bonnes surprises.

L'auteur nous livre en cette rentrée un livre aussi poignant que captivant !

Joséphine BAKHITA, née au DARFOUR à la fin du XIXème siècle, est razziée dés l'enfance et réduite à l’esclavage. Une vie faite d'horreurs, de violences et de mépris que BAKHITA réussira à surmonter pour pardonner à son prochain. BAKHITA quittera sa terre natale pour suivre le consul d'ITALIE et placée chez les religieuses, elle decidera de rester parmi elles et de devenir l'une d'entre elles. Elle sera la première sainte noire canonisée par Jean Paul II en 2000.

Quelle leçon de vie et d'humanité que l'existence de BAKHITA, quelle bonne idée a eu Véronique OLMI de rendre hommage à cette femme meurtrie qui a su trouver le meilleur en l'homme et triompher des terribles épreuves qu'elle a endurées.

C'est un roman émouvant que nous livre Véronique OLMI et on ressent dans son récit toute la bienveillance que lui inspire cette femme aux origines africaines qui a su se faire accepter par les blancs malgré les conventions et les peurs. J'ai été absolument bouleversée par la force qui se dégage de BAKHITA, en dépit de sa condition et de son vécu. J'ai aimé que l'auteur mette en avant sa résistance et sa résilience, nous démontre que même dans la plus terrible des situations, l'espoir et l'amour pouvaient triompher. C'est certes un peu simpliste mais ce message fait tellement de bien en ces temps difficiles.

BAKHITA est une héroïne hors du commun, l'auteur lui rend grâce et cette petite religieuse noire si humble nous bouleverse et nous émeut.

Ce roman écrit avec virtuosité s'impose dans cette rentrée littéraire et vraiment je vous invite ou plutôt je vous intime de le lire... vous allez aimer BAKHITA.

 

MYMY

BAKHITA de Véronique OLMI, paru aux Editions ALBIN MICHEL le 23 août 2017