L-ultime-mystere-de-Paris

 

Les événements se bousculent pour Léonard. D'abord c'est sa compagne qui le quitte sans explication. Mais le quadragénaire, universitaire et franc-maçon, ne va pas avoir le temps de pleurer sa rupture : après lui avoir confié un manuscrit original très ancien et verrouillé - en lui demandant de ne l'ouvrir que s'il lui arrivait quelque chose - c'est son parrain en maçonnerie comme dans la vie, Michel, qui est assassiné en pleine rue, puis son meilleur ami Ludovic qui connaît le même sort. 

Léonard comprend que le danger se rapproche et dans les méandres du manuscrit remis par son mentor avant sa mort, il va découvrir de multiples mystères tous liés à un groupe : celui qui s'est formé à ALGER dans les années 60 entre son père, trois élèves et l'un des surveillants du lycée BUGEAUD. Léonard n'est pas au bout de ses surprises en remontant le fil de cette étrange caste occulte qui le fera naviguer entre exploration des galeries soutteraines de PARIS, décodages de messages cabalistiques, découverte de reliques sacrées et expériences alchimiques.

Avec L'ULTIME MYSTERE DE PARIS, c'est un virage à 180° que j'ai pris dans la ligne de mes lectures habituelles. 

J'ai d'abord beaucoup aimé le style et le vocabulaire de l'auteur. Elégante, un tout petit peu désuète, l'écriture est délicieuse et apaisante. On prend son temps, on savoure, on laisse flotter sur ses lèvres ce léger sourire apparu dès les premières pages. 

Pour autant, l'intrigue est bien rythmée, le lecteur va de rebondissements en rebondissements face à ces deux assassinats totalement inexpliqués.

Les pause temporelles, qui renvoient en 1960 et nous instruisent au fur et à mesure sur la naissance puis l'évolution du clan du lycée BUGEAUD, relancent l'histoire et laissent penser qu'on va avoir des réponses, alors que le mystère s'épaissisit autant que l'obscurité des galeries que Ludovic doit explorer pour comprendre la mort de ses amis.

Un seul regret, la multiplication des secrets qui a fini par me perdre. L'alchimie a été la goutte d'or qui a fait déborder mon vase alors même que la référence à la religion (sujet pourtant épidermique pour moi) n'avait pas réussi à me lasser.

Evidemment cela est tout à fait personnel et n'ôte en rien au roman ce caractère passionnant, instructif et parfaitement documenté sur le plan historique qui ravira les amateurs du genre. Vous ressortirez de cette lecture divertis mais également enrichis. Franc-maçonnerie (fascinant! ), souterrains cachés sous la surface de la capitale, histoire de l'ALGERIE, premières expériences nucléaires françaises... autant de sujets qui font un roman foisonnant et très attrayant.

Petit plus pour ceux qui aiment résoudre des énigmes, l'auteur vous propose de vous mettre un instant dans la peau de Léonard et de relever le défi des messages codés.

Laissez-vous tenter! 

ANNE-CE

 

L'ULTIME MYSTERE DE PARIS de Bernard PROU, paru aux Editions ANNE CARRIERE le 18 octobre 2019