1540-1

 

Croire au merveilleux est une fabuleuse et prometteuse incantation à laquelle nous invite Christophe ONO-DIT-BIOT. 

Malgré un héros perdu, endeuillé et suicidaire, l'auteur démontre à travers son roman que la vie est plus forte que tout, la beauté de l'existence dans chaque petit moment simple de bonheur, que la terre nous offre une source de plaisirs incommensurables et que l'amour sauve de tous les démons. 

Ce message galvaudé résonne avec force dans notre société actuelle où tout est surconsommé, surmédiatisé, surexposé ou fanatisé et il a résonné en moi avec profondeur et vérité. 

César était éperdument amoureux de sa femme Paz, décédée accidentellement. Dévasté par sa mort et malgré le fils que Paz lui a donné, César n'arrive pas à surmonter son chagrin, à supporter l'absence de son amour disparu, à remplir son rôle de père tel qu'il le voudrait et il s'épuise à vouloir continuer à vivre. 

Désespéré, il décide de mettre fin à ses jours pour ne plus souffrir et ne pas abîmer l'enfance de son fils qu'il aime profondément mais auquel il ne réussit pas à se raccrocher pour survivre. 

Alors qu'il s'apprête à commettre l'irréparable, une jeune femme séduisante fait irruption dans son appartement. D'origine grecque, cultivée et désinhibée, elle perturbe ses projets de suicide et s'immisce dans sa vie. Telle une muse, Nana va insuffler un sursaut de vie à César qui va peu à peu retrouver goût à l'existence et se réconcilier avec son rôle de père malgré son deuil insurmontable... 

Véritable hymne à la vie, ce nouveau roman de Christophe ONO-DIT-BIOT nous entraîne de la côte amalfitaine aux confins du JAPON, incitant chacun à observer la beauté terrestre et y voir une source intarissable d'émerveillement. C'est un voyage magnifique qui invite à la contemplation. 

L' auteur convoque les dieux grecs pour guider son héros éploré et démontrer que les grands mythes antiques restent très actuels et terriblement ancrés dans la réalité. Il démontre qu'un simple dessin enfantin, un geste ordinaire mais pétri d'amour, une baignade dans une mer turquoise peuvent sauver chacun d'entre nous s'il est capable d'en apprécier la juste beauté et la merveilleuse sensation qu'il en retire. 

Grâce à l'art, à la culture, à la description de paysages magnifiques et inspirants, par l'évocation des héros mythologiques et des souvenirs heureux avec Paz et finalement par son attirance pour Nana, Christophe ONO-DIT-BIOT ressuscite son personnage qui comme le lecteur prend conscience de la magnificence de la vie et de l'amour qui l'entoure. 

César, homme éprouvé et terrassé, va trouver ce sursaut de vie en prenant conscience de cette réalité et d'un avenir possible avec son fils aimé.  

Le message de ce roman inspirant est extrêmement positif et la petite musique qu'il nous propose nous transporte et nous apaise. 

Enfin, pour ma part, lectrice envoûtée et éblouie, j'ai été très sensible à cette histoire de désespérance et de renaissance. 

Christophe ONO-DIT-BIOT n 'a pas son pareil pour me transporter et me captiver avec ses mots et sa plume. Après PLONGER, son précédent roman, je suis une nouvelle fois conquise sans vraiment savoir ou comprendre ce qui fait la magie des romans de cet amoureux des langues antiques, mais je vous conseille vivement de tenter l'expérience et de vous "plonger" dans un de ces récits....

 

MYMY

CROIRE AU MERVEILLEUX de Christophe ONO-DIT-BIOT, paru aux Editions GALLIMARD Collection blanche en mars 2017