Legende-d-un-dormeur-eveille

 

Dans son nouvel opus, Gaëlle NOHANT a décidé de rendre hommage au poète Robert DESNOS dont les livres encombrent sa table de nuit depuis ses 16 ans, âge auquel elle a découvert sa poésie.

C'est un projet ambitieux auquel Gaëlle NOHANT s'est attelé et elle nous offre une biographie romancée très documentée et foisonnante, absolument passionnante, servie par une plume envoûtante et précise.

La première rencontre avec Robert DESNOS se déroule à PARIS au retour de son voyage de CUBA en 1928, au début des années folles. Jeune homme plein d’allant et débordant d’inspiration, il fait partie des Surréalistes d’André BRETON et parcourt la capitale de soirées en nuit blanches bien arrosées. Poète autodidacte, il croque la vie à pleine dents, tombe amoureux de Youki, la superbe épouse de Foujita  et tente de vivre de sa plume. Son existence est faîte de rencontres et il fréquente tous les artistes renommés de l’époque.

Au milieu des années 30, la situation politique s’obscurcit peu à peu en Europe et Robert DESNOS prend conscience du danger que représente l’avancée des idées Hitlériennes en Allemagne. Brouillé avec BRETON et son mouvement Surréaliste, il arrive tant bien que mal à vendre sa prose à des journaux et des magazines. Désormais l’amant officiel de Youki , il espère toujours voir sa belle lui vouer un amour exclusif alors que celle-ci batifole et hante les nuits parisiennes.

La Seconde Guerre mondiale vient renforcer les convictions humanistes et la soif de liberté du poète. Robert DESNOS décide de s’engager dans la Résistance.

Tout d’abord cantonné à des rôles subalternes, il prendra part par la suite à des opérations plus radicales et violentes envers les occupants nazis. Arrêté à son domicile en présence de Youki, il sera déporté et envoyé au camp de concentration de Theresienstadt à Terezin.

Désespérée, Youki fera tout pour retrouver son grand amour mais Robert DESNOS, malade, succombera des suites du typhus juste quelques jours après la libération du camp. Le destin tragique du poète renforcera son image d’héros généreux et irrésistible.

J’avoue ne jamais avoir eu un intérêt particulier pour Robert DESNOS et ses écrits, j’avais juste un vague souvenir de poésies apprises enfant. Mais avec ce roman, Gaëlle NOHANT a réussi le tour de force de me faire aimer autant les mots que le poète qui les a écrits. Comment ne pas être charmée par cet homme sincère et courageux ??

Robert DESNOS a vécu mille vies : écrivain, poète, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure.

Gaëlle NOHANT a suivi ses pas avec passion pour nous livrer un récit riche et palpitant. Elle s’est attachée à nous transmettre toute l’admiration qu’elle voue à son poète fétiche et ses émotions transparaissent parfaitement tout au long du roman. On décèle chez la romancière la volonté sincère de vouloir partager son amour pour cette personnalité hors du commun dont les mots la touchent si profondément.

Pour initier le lecteur à la plume de Robert DESNOS qu’elle aime tant, Gaëlle NOHANT n’a pas hésité à insérer tout au long du récit des extraits des écrits du poète .Cette initiative pourrait gêner la lecture mais à l’inverse, elle enrichit le texte et lui donne une résonnance particulière.

Afin de relater la déportation de DESNOS, Gaëlle NOHANT s’est identifiée à Youki et nous fait vivre à travers ses mots l’angoisse et la peur de son grand amour. Grâce à ce journal intime, elle réhabilite Youki dans son rôle de muse, de compagne et même d’épouse puisque Youki prendra le nom de DESNOS par la suite.

La plume de Gaëlle NOHANT est délicate et maîtrisée, elle écrit ses romans tel un joaillier conçoit un bijou précieux. Chaque qualificatif est scrupuleusement choisi, toute fioriture est bannie, les mots sont justes.

Même si lire les premières pages peut paraître ardu avec l’énumération de pléthore de personnalités, la description du tourbillon des nuits parisiennes et l’évocation de l’ambiance folle des années 20, il ne faut surtout pas se laisser décourager par ces passages un peu denses. Il faut persévérer dans sa lecture pour se laisser captiver par cette biographie passionnante. Gaëlle NOHANT nous propose une littérature populaire et ambitieuse qui ravit ses lecteurs et nous entraîne sur les traces de Robert DESNOS avec enthousiasme.

Vraiment, Gaëlle NOHANT célèbre avec brio la mémoire de Robert DESNOS et nous plonge avec intelligence dans la vie de cet homme engagé doué pour la vie et les mots. Et finalement, comment ne pas succomber à l’envie de se plonger dans les recueils de Robert DESNOS une fois la dernière page de ce magnifique livre refermée ?

Donc, je ne résiste pas.Voici, quelques vers du poète :

À la faveur de la nuit

Recueil : "À la mystérieuse"

Se glisser dans ton ombre à la faveur de la nuit.

 Suivre tes pas, ton ombre à la fenêtre.

 Cette ombre à la fenêtre c’est toi, ce n’est pas une autre, c’est toi.

 N’ouvre pas cette fenêtre derrière les rideaux de laquelle tu bouges.

 Ferme les yeux.

 Je voudrais les fermer avec mes lèvres.

 Mais la fenêtre s’ouvre et le vent, le vent qui balance bizarrement la flamme et le drapeau entoure ma fuite de son manteau.

 La fenêtre s’ouvre : ce n´est pas toi.

 Je le savais bien.

Robert DESNOS

 

MYMY

LEGENDE D'UN DORMEUR EVEILLE de Gaëlle NOHANT publié aux Editions Héloïse d’ORMESSON en août 2017.