La-saga-des-Cazalet-I-Etes-anglais

 

Voici un roman que je me réservais avec  gourmandise et j’attendais le bon moment pour l’apprécier à sa juste valeur ....Les évènements m’ont permis d’assouvir mon envie rapidement et j’avoue que commencer la saga des CAZALET pendant ce début de confinement a été  une idée plus que judicieuse.

 

Quatrième de couverture de l'éditeur :

Juillet 1937. À Home Place, au coeur du Sussex, jardiniers, femmes de chambre et cuisinière sont sur le pont. La Duche orchestre le ballet des domestiques avant l'arrivée de ses trois fils, Hugh, Edward et Rupert Cazalet, en chemin depuis Londres avec épouses, enfants et gouvernantes. Où dormira Clary, adolescente mal dans sa peau en plein conflit avec sa belle-mère ? Quelle robe portera Villy, ancienne ballerine désormais mère au foyer ? Polly, terrorisée à l'idée qu'une guerre éclate, s'entendra-t-elle avec sa cousine Louise qui rêve de devenir actrice ? Rachel, la seule fille de la Duche, trouvera-t-elle un moment pour ouvrir la précieuse lettre de son amie Sid ? Non-dits, chamailleries, profonds chagrins... Aux préoccupations des adultes font écho les inquiétudes des enfants, et à la résilience des femmes, qu'elles soient épouses, fillettes ou domestiques, répond la toute-puissance - ou l'impuissance - des hommes. L'été regorge d'incertitudes mais, sans l'ombre d'un doute, une nouvelle guerre approche : entre pique-niques sur la plage et soirées auprès du gramophone, il faudra inventorier lits de camp et masques à gaz.

 

Autant vous le dire tout de suite, moi la grande fan de DOWNTON ABBEY, l’amoureuse de LA DYSNASTIE DES FORSYTE de John GALSWORTHY, lu dans ma jeunesse, je me suis ruée sur ce premier tome de la saga des CAZALET qui en comptera 4 au final et ma lecture a été à la hauteur de mes espérances.

Quel bonheur de suivre, cette famille argentée au cœur de l’ANGLETERRE d’avant la Seconde Guerre mondiale et de découvrir tous les membres qui la composent, leurs domestiques et les personnages qui gravitent autour de ce petit monde !

L’arbre généalogique en début de livre n’est pas superflu mais, aucune crainte, vous vous familiariserez vite avec tous les protagonistes de cette fresque familiale. Vous serez rapidement charmé par le côté « so british » de ce roman, les intrigues amoureuses, les préoccupations existentielles de chacun, le bal des disputes et des réconciliations, les secrets qui viennent jalonnés la vie romanesque de la famille CAZALET avec pour décor la lande anglaise et en toile de fond les prémices de la guerre qui gronde.

Des chapitres courts, un style fluide, une traduction rafraîchie par Anne NEUHOFF rendent cette saga très vivante et riche. Le rythme ne retombe jamais et l’on passe d’une scène à l’autre, d’un personnage au suivant avec plaisir et efficacité.

Un seul regret : devoir attendre l’automne pour découvrir le second tome des aventures de cette grande famille.

Je me languis déjà !

 

MYMY

 

ÉTÉS ANGLAIS, la saga des CAZALET tome 1 de Elizabeth Jane HOWARD paru aux éditions LA TABLE RONDE en mars 2020.