Les-Femmes-de-Heart-Spring-Mountain

 

Voici un roman doudou. Le genre de roman que je commence et dans lequel je me sens bien …même si les personnages sont cabossés, même si leur vie n’est pas un long fleuve tranquille sur ce petit bout de montagne. Les femmes de Heart Spring Mountain est typiquement le style de livre que je chéris et qu’il est difficile de lâcher. 

En Août 2011, suite au passage de l’ouragan Irene dans le Vermont, Bonnie, la mère de Vale, a disparu. La fille qui n’a pas vu sa mère depuis de longues années décide de partir à sa recherche et de séjourner sur place le temps de retrouver Bonnie qui l’a élevée seule et avec laquelle elle entretient des relations chaotiques. Pendant son séjour, elle est entourée par sa chère tante Deb, femme forte et un brin hippie et de la vieille Hazel qui perd peu à peu la mémoire et vit dans la maison familiale à Heart Spring Mountain. En retournant sur les traces de son enfance, Vale se replonge dans l’histoire de sa famille et découvre le destin et les secrets des femmes singulières de son arbre généalogique. Elle prend conscience de son attachement viscéral à ce territoire qu’elle a voulu fuir avec fureur pour échapper aux tourments familiaux….

Première découverte de la plume de Robin MacArthur et je confesse que dès les premières pages et sans trop savoir pourquoi, j’ai succombé…Peut-être une mélodie dans les mots (superbe travail de la traductrice France Camus-Pichon), des descriptions de la nature magnifiques et précises. J’ai comme été envoutée par l’écriture de cette auteur, l’histoire de ses héroïnes et l’atmosphère générale du roman.

Evidemment, Heart Spring Mountain a, au fur et à mesure de ma lecture, dévoilé ses mystères, sa beauté et les destins tourmentés de ses habitants. J’ai particulièrement aimé le personnage excentrique mais si attachant de Léna, affublée de sa chouette borgne sur l’épaule, quelle personnalité et quel tempérament !

La condition féminine et le droit des femmes sont de réelles préoccupations pour l’auteur, on ressent son engagement et ses indignations à travers ses mots et les figures féminines de son roman. La nature a également un rôle important dans le récit que nous révèle Robin MacArthur et elle nous alerte sur sa fragilité, elle se fait le porte-drapeau de revendications écologiques en nous décrivant des paysages splendides mais menacés. Les origines amérindiennes des héroïnes questionnent aussi le lecteur sur la place des peuples natifs aux ETATS UNIS et les discriminations dont ils sont la cible. Les sujets de ce roman sont multiples et Robin MacArthur s’ingénie tout au long de son histoire à réveiller la conscience de son lecteur, à le bousculer dans ses croyances.

Robin MacArthur est une brillante conteuse qui a réussi à m'etraîner au fin fond du Vermont, a su avec poésie et intelligence me susurrer l'histoire captivante de ce petit bout de terre isolé.

Je suis déjà impatiente de découvrir son prochain roman tellement celui-ci m’a impressionnée par sa maîtrise, son ambiance particulière et ses personnages si élégamment dépeints.

Et j’aimerais tellement que vous lisiez ce roman et qu’il vous plaise ….Autant qu’à moi !

 

MYMY

LES FEMMES DE HEART SPRING MOUNTAIN de Robin MacArthur paru le 30 Janvier 2019 dans la collection TERRES D'AMERIQUE aux éditions ALBIN MICHEL