Bull-Mountain

 

 

Excellente idée de la part de Léa MAINGUET, la petite fée du #PICABO RIVER BOOK CLUB d’avoir proposé BULL MOUNTAIN de Brian PANOWICH pour que nous découvrions en lecture commune du mois ce premier roman sorti en poche en 2018.

En effet, je n’ai fait qu’une « bouchée » de ce chouette roman policier américain à la sauce barbecue assaisonnée par des rivalités fraternelles insidieuses et une violence carabinée. 

A Bull Mountain, règne depuis des décennies la famille Burroughs. La contrebande, le trafic d’armes et de drogue se transmettent en héritage dans ce clan très soudé et rien ne peut ébranler la tradition familiale sur cette montagne très protégée. Jusqu’au jour où le petit dernier, Clayton, décide de s’émanciper et de rompre cette spirale mafieuse en brisant la destinée que lui réserve les Burroughs. Clayton devient shérif du comté et tente, tant bien que mal, de maintenir un semblant d’ordre tout en gardant à distance sa famille et ses activités. Ce calme relatif est brisé par l’arrivée de Holly, un jeune agent fédéral bien déterminé à faire tomber le clan Burroughs dont les affaires s’étendent de la Georgie du Nord à la Californie. Clayton sent que le temps est venu pour la famille, et surtout son frère, de raccrocher, de saisir le marché que leur offre Holly, décidé à capturer dans ses filets de plus gros poissons. Clayton va tout tenter pour inciter son clan à renoncer à ses affaires, quitte à y laisser sa peau ….

Voilà un roman policier comme je les aime : addictif et bien mené.

Evidemment, ces 336 pages transpirent la testostérone, ont des relents d’alcool frelaté et sentent le cannabis à plein nez et c’est clair que le clan Burroughs n’est pas fréquentable. Mais que c’est captivant de suivre cette tragédie familiale au cœur de la montagne sauvage de Georgie. Les personnages sont aussi sordides et violents que leurs trafics sont prospères, ils sont sans foi ni loi et seul Clayton suscite la sympathie du lecteur. Les gros calibres et les mines patibulaires sont de sortie, on se régale de voir ses gros bras marquer leur territoire et nier toute autorité tout en espérant que la morale triomphera.

La narration du récit, avec des chapitres relatant des faits anciens qui éclairent le présent, capte par son intelligence de construction et les points de vue qu’elle donne.

Bref, Brian PANOWICH nous livre ici un premier roman noir réussi et de très belle facture…Je trépigne d’impatience à l’idée de lire la suite qui sort au printemps chez Actes Sud !

MYMY

BULL MOUNTAIN de Brian PANOWICH paru en mars 2018 chez BABEL NOIR.

 

 

Logo Léa Touch Book - Picabo River Book Club