Jusqu-a-la-folie

  

Alors c'est certain, pas vraiment une nouveauté que je vous présente là! Il arrive que pour des raisons souvent inexpliquées, on passe à côté de certains bouquins, qu'on les découvre bien après leur parution mais ce qui est génial en matière de livres, c'est qu'il n'est jamais trop tard pour s'offrir un vrai plaisir de lecture! 

Depuis qu'il a sauvé une jeune femme des griffes d'un déséquilibré mental qu'il a mortemment blessé pour la défendre, Jonah, étudiant en médecine, est sorti d'un anonymat qui lui allait pourtant parfaitement. Entre réminiscence de la scène, culpabilité et crainte d'éventuelles poursuites, heureusement qu'Eve est là pour lui être reconnaissante de l'avoir sauvée et lui rappeler qu'il a bien fait d'agir ainsi. Avec elle, la connexion est parfaite et rapidement ils entament une liaison intense et passionnée, jusqu'à ce que le comportement d'Eve devienne très étrange...

Si vous aimez les suspenses psychologiques, ne vous en privez pas!

Jesse KELLERMAN a un formidable don pour faire s'installer une insoutenable tension grandissante au travers de son écriture. Lentement, insidieusement, le climat devient oppressant, terriblement angoissant.

Le personnage d'Eve est vraiment très flippant. D'abord elle est seulement mystérieuse, piquante, elle va prendre de plus en plus de place dans le vie de Jonah, elle est jalouse, mais c'est juste parce qu'elle l'aime. D'envahissante elle devient intrusive, violente, dangereuse, parce que manifestement rien ne l'arrête et qu'elle est au-délà de la folie. Sauf que ça personne ne le voit... d'apparence c'est une jeune femme fluette, une victime, qui a failli mourir... pas la harceleuse dangereuse que décrit Jonah, qui du coup ne parvient pas à se faire prendre au sérieux. D'autant qu'elle a les moyens de le faire chanter et de le faire obéir à ses moindres désirs, même quand ceux-ci sont très tordus.

Mais en réalité, qu'est-ce que Jonah peut réellement reprocher à Eve? De l'aimer follement, de vouloir mettre du piment dans leur relation? Elle ne lui a finalement jamais fait de mal... Et si c'était Jonah qui exagèrait, lui qui n'arrive pas à se remettre d'avoir donné la mort à un homme, dont les fonctions d'externe le privent de sommeil depuis des semaines et l'exposent à tant de stress? Si c'était sa perception des choses qui était faussée?

C'est bien parce que le livre nous maintient en équilibre sur la corde tout du long que la fin m'a déçue. Après une telle ascension dans la terreur, j'aurais préféré une fin davantage à la hauteur, un peu plus "waouh", le bouquet final du feu d'artifice et pas ce pétard mouillé. C'est le seul bémol de ce roman très efficace et qui tient largement ses promesses.

ANNE-CE

 

JUSQU'A LA FOLIE de Jesse KELLERMAN, paru aux Editions des Deux Terres en octobre 2011 et aux Editions J'AI LU en septembre 2012