My-absolute-darling

 

Je viens de terminer MY ABSOLUTE DARLING et je suis encore totalement sonnée par ma lecture, complètement conquise par le talent de Gabriel TALLENT qui n’a pas usurpé son patronyme. Son premier roman est un très très grand livre que j’ai vraiment eu un mal fou à lâcher et qui me hante encore une fois refermé.   

Turtle, jeune fille de 14 ans vit seule avec son père, Martin,  dans une vieille baraque déglinguée en pleine nature près de l’océan. Elle traîne sa carcasse au collège et suscite la curiosité par son comportement un peu sauvage et souvent étrange. Mais personne n’imagine à quel point Turtle vit sous le joug d’un père possessif et abusif qui régente son existence et exerce sur elle une emprise affective perverse. Cet homme aux convictions survivalistes inculque quotidiennement à Turtle le maniement des armes  et tente de l’enfermer dans cette relation perverse et incestueuse en la maintenant en marge de la société. Malgré cette emprise, Turtle rencontre Jacob, jeune homme qui la trouble et l’incite à s’échapper de ce huis clos mortifère. Crédule, l’adolescent  est loin de soupçonner  jusqu’où Martin  est capable d’aller, lui qui aime sa fille d’un amour fou et absolu.

Poisseux, voilà comment je définirais ce roman de façon imagée… car il vous colle aux mains, vous ne pouvez pas le lâcher mais vous ressentez un certain malaise, une sensation déplaisante à sa lecture. J’ai rarement ressenti une émotion pareille en lisant un livre. J’étais totalement empathique envers Turtle qui m’a bouleversée mais j’étais sidérée par tout le déferlement de violence, de folie et d’amour dont pouvait faire preuve son père.  Ce fut une lecture éprouvante mais ma curiosité pour le destin de Turtle qui se jouait sous mes yeux l’emportait sur mon mal-être. Parce que Turtle est une héroïne absolument fascinante, attachante et inoubliable. Ce surnom de Turtle, que Gabriel TALLENT lui a donné, lui correspond tout à fait, elle a une carapace, elle supporte l’insupportable et se noie dans un relationnel sadique qui la meurtrit.

Difficile de quitter un tel personnage la dernière page refermée... Vraiment… Turtle me hante encore !

Et pour finir que dire de cette plume totalement aiguisée et vive.

Gabriel TALLENT casse le rythme de sa narration,  emploie un vocabulaire choquant et nous enchaîne à  récit avec virtuosité. Un grand bravo à la traductrice, Laura DERAJINSKI qui réussit ici le tour de force de nous faire oublier la version originale.

Alors oui, MY ABSOLUTE DARLING est un premier roman glaçant et bouleversant dont vous ne sortirez pas indemne. Mais, il serait dommage de se priver de rencontrer Turtle et de passer à côté de cette histoire qui vous marquera au fer rouge, j’en suis certaine !

Un grand merci aux éditions GALLMEISTER et au Picabo River Book Club 

 

MYMY

 

MY ABSOLUTE DARLING de Gabriel TALLENT paru aux éditions GALLMEISTER en mars 2018