téléchargement

 

TYRANNIE est le premier roman de Richard MALKA, avocat et scénariste de BD. Et quel premier roman! 

Ce doit être LE procès de la carrière de Raphaël CONSTANT. Ce jeune avocat en vogue doit faire acquitter par la Cour d'assises Oscar RIMAH, ressortissant aztride accusé d'avoir assassiné le premier secrétaire de l'abassadeur d'AZTRACIE en FRANCE, crime qu'il reconnaît d'ailleurs parfaitement. L'AZTRACIE me direz-vous? Mais oui, cette dictature dirigée par un fou obsédé par l'idée de pureté, que le peuple a laissé s'installer, parce qu'il s'est abstenu de voter, trop déçu par le précédent pouvoir, refusant de "choisir entre la peste et le choléra" alors qu'il s'agissait "plutôt de choisir entre une grippe et un cancer généralisé", persuadé que les Aztrides "n'appliqueraient jamais leur ridicule programme". L'Aztrisme, c'est Isidor AZTRI; fanatique, halluciné, les déviances de sa mère l'ont persuadé que sans "Transparence, Humilité et Vertu", doctrine du régime, point de salut. La bataille s'annonce rude pour CONSTANT, d'autant que le pouvoir aztride a choisi son meilleur ennemi pour le représenter. Décrire les horreurs perpétrées en AZTRACIE pour faire oublier celle dont s'est rendue coupable son client... Faire d'Oscar RIMAH un agitateur de conscience, un combattant de la liberté... Et c'est ce moment que choisit Amalia, elle-même réfugiée politique aztride, pour venir le distraire de sa cause.

TYRANNIE est un livre fascinant et intelligent.

Les personnages sont tous extrêmement charismatiques, même les secondaires; très humains, avec leurs doutes, leurs égos, leur arrogance, leurs faiblesses. L'histoire est parfaitement écrite, sans aucun temps mort, les jours de procès se suivent et ne se ressemblent pas, bousculant chacun dans ses certitudes.

Le travail des avocats, leurs émotions, leurs stratégies - le tout avec une juste dose d'autodérision -  les enjeux d'un procès, le rôle qu'y joue chacun, la place des médias sont formidablement bien retranscrits et le lecteur est véritablement plongé au coeur des étapes du procès, installé dans la salle, suspendu aux lèvres des conseils, de l'avocat général, des témoins. Richard MALKA établit un véritable suspense, une tension permanente comme il en existe dans chaque procès d'Assises. Evidemment, cet aspect-là a tout particulièrement résonné en moi et j'ai pensé à tant de mes Confrères! 

Les messages sont subtils mais indéniables. Voter - ou ne pas le faire - a toujours des conséquences. Aucun peuple n'est à l'abri de laisser s'installer un dictateur à sa tête, par négligence, je m'en foutisme, désillusion. La religion peut être détournée pour justifier beaucoup de choses. Les grands et beaux principes aussi. "Méfiez-vous des gens qui vous vendent du bien" comme a pu le dire l'auteur dans une interview. L'époque n'est pas sans dangers multiples et déguisés; ne soyons pas naïfs.

Et pour finir de faire de ce livre un roman parfaitement à part tellement il cumule de qualités, ce polar qui n'en est pas un se finit sur une chute impossible à voir arriver, une de celles qui vous laissent pantelants et qui rappelent que tout n'est jamais tout blanc ou tout noir... surtout dans une Cour d'assises.

Bluffant de talent! 

 

ANNE-CE 

TYRANNIE de Richard MALKA, paru aux Editions GRASSET le 17 janvier 2018