Et-mon-luth-constelle

 

Voilà, je viens de tourner la dernière page du livre d'Ariane SCHREDER, ET MON LUTH CONSTELLE et je suis un peu orpheline, encore un peu sous le choc d’avoir quitté ce petit village des PYRENNEES et surtout Louise... 

Louise, jeune institutrice devenue parisienne, apprend par la télévision qu’Iris a péri dans un avion en RUSSIE. Louise, choquée, se remémore alors que cette jeune comédienne a été un maillon central, parenthèse enchantée dans sa vie de petite fille d’un village isolé des PYRENNEES. Car Louise avait dix ans quand Iris est arrivée sans prévenir dans le village, s’est intégrée à ce petit microcosme, a lié des amitiés fortes et a lu ou plutôt joué des scènes de livres classiques à un auditoire de villageois subjugué. Alors profitant des vacances d’été, Louise retourne dans sa maison natale désertée par ses parents partis en voyage. Elle retrouve ses repères, ressasse ses souvenirs, retrouve le vieux Georges, le libraire, Jeanne sa deuxième mère et tant d’autres… Mais ce que Louise est surtout venue chercher en revenant au village, c’est la réponse à la question qu’elle se pose depuis des années : « Pourquoi Iris a-t-elle quitté précipitamment le village sans explication pour elle, Louise, sa petite messagère protégée ? »

Quel joli roman que celui d'Ariane SCHREDER, j’ai absolument tout adoré. D’abord, le cadre : un petit village perdu des PYRENNEES, au milieu des montagnes, avec seulement cent habitants qui se connaissent tous, s’entraident, se disputent, s’aiment et évidemment font et défont les derniers ragots mais toujours avec bienveillance et une pointe d’ironie. Les personnages : en premier lieu, Louise. Sa fraîcheur, son obstination, son amour des enfants, de la vie simple de son village, sa relation sincère et franche avec Georges, son amour des mots et enfin son admiration sans borne pour Iris ont contribué à ce que je la trouve si attachante et si singulière pour sa génération. Puis ensuite, j’ai aimé Iris tout autant que Louise l’a aimée enfant. Sa frivolité, sa fantaisie, ses petites attentions, sa douceur et sa franchise font d’Iris un personnage à part, lumineux !

Et je n’oublie pas les autres habitants du village que je vous laisse découvrir lorsque vous lirez ce très beau roman, vraiment ils sont tous très bien campés avec une mention spéciale pour Jojo et Alice pour qui j’ai une grande tendresse …

Le roman d'Ariane SCHREDER, dont le titre est emprunté à un vers de Gérard DE NERVAL, a réveillé des souvenirs personnels, a fait resurgir des émotions et bien sûr il a fait vibré en moi les mots de ces grands classiques  partagés avec le village. J’ai apprécié suivre Louise dans sa quête, marcher dans ses pas au travers des ruelles, partager ses confidences avec Georges ou Jeanne, j’ai été émue, amusée et attristée, je suis passée par toute une palette de sentiments qui font que ce roman est pour moi un vrai petit bijou…que je partage avec vous !

Ne passez pas à côté… vraiment !

MYMY

ET MON LUTH CONSTELLLE  d'Ariane SCHREDER, paru aux Editions HELOISE D'ORMESSON en janvier 2018