Dans-les-eaux-du-Grand-Nord

 

Embarquer à bord du VOLUNTEER, baleinier du XIXème siècle en partance pour les eaux du grand nord, c'est se confronter au mal à l'état pur, plonger dans le sordide, la violence et pénétrer dans les tréfonds obscurs de l'âme humaine.

Vous voilà prévenus, ne venez pas me dire une fois la lecture commencée que je ne vous avais pas avertis... Et pour ma part, même si j'ai été largement sensibilisée à la perversité et l'horreur des personnages, j'avoue avoir été surprise par la monstruosité de certains, c'est dire !

Mlagré tout, je le confesse, j'ai tourné les pages de ce roman très très noir avec délectation parce que la prose, le style de l'auteur sont particulièrement accrocheurs, que le décor du roman est envoûtant et aussi, peut-être, parce que j'ai, moi aussi, un côté un peu pervers et voyeur.

Le VOLUNTEER prend la destination des eaux de l'Arctique avec à son bord un capitaine qui n'a rien à perdre vu son passé et des hommes triés sur le volet pour leur mauvaise réputation et leur rudesse. Henry DRAX, homme sans foi ni loi et sanguinaire, fait partie de l'équipage tout comme Patrick SUMMER, ancien chirurgien déshonoré par son éviction de l'armée britannique. Au fur et à mesure de l'expédition, les rapports se tendent à bord du navire, la véritable ambition de l'armateur et de son capitaine se dévoile... L'assassinat d'un jeune mousse dans des conditions abominables va déclencher une confrontation d'homme à homme entre Henry DRAX et Patrick SUMMER et les risques de navigation pris par le capitaine vont se révéler fatals pour l'équipage....

Il est clair que ce premier roman est une réussite complète tant par le style que par le monde disparu qu'il décrit et le huis clos qu'il raconte. Moi, qui ne suis pas trop cliente de ce genre de littérature, je suis restée scotchée par la force du récit, j'ai été troublée par les personnages qui sont absolument détestables et abjects.

Ian MCGUIRE maîtrise totalement la tension qui s'installe au fil des pages et le danger qui se dessine au cours de l'expédition. Il aiguise avec intelligence notre curiosité un peu malsaine de voir les personnages s'entretuer et se perdre dans cet environnement hostile. Ainsi, le lecteur est harponné à l'instar de ces pauvres baleines dont la chasse est décrite avec minutie et érudition.

Ian MCGUIRE entre dans la cour des grands avec ce premier roman sélectionné pour le MAN BOOKER PRIZE en 2016 et il nous livre un récit aussi pertinent que fascinant.

Merci aux éditions 10/18 pour ce livre qui a bousculé ma zone de confort littéraire.

 

MYMY

DANS LES EAUX DU GRAND NORD de Ian MCGUIRE, paru aux Editions 10/18 Grand format