1540-1

 

L'avantage des petits salons tel que BLOODY FLEURY (en dehors du fait qu'ils sont gratuits contrairement à la grand-messe parisienne!) réside dans le fait que le lecteur peut échanger aisément et plus longtemps avec ses auteurs favoris et faire de belles rencontres... et c'est évidemment ce qui s'est passé lors de la dernière édition de ce salon normand car j'ai découvert Julie EWA, une jeune et talentueuse romancière avec qui j'ai pu échanger et qui m'a gentiment dédicacé son livre LES PETITES FILLES.

Lina, jeune femme altruiste et réservée, est bénévole en FRANCE dans une association qui s'occupe d'enfants. Afin de poursuivre ses études, elle décide de partir un an en CHINE. A sa descente d'avion, elle est interpellée par un jeune homme qu'elle ne connaît pas et qui lui propose une mission. Ce jeune garçon, Tomas, lui-même bénévole dans une ONG, lui demande d'enquêter en sous-marin sur des disparitions d'enfants qui sévissent depuis très longtemps dans un petit village reculé. Connaissant son intérêt pour la cause enfantine, Thomas espère trouver en Lina une alliée qui saura percer le mystère de ces disparitions. Lina accepte et se rend sur place pour enquêter. Logée dans un temple bouddhiste, elle partage le quotidien des villageois tout en les espionnant et réalise rapidement que la politique de l'enfant unique est à l'origine de nombreux infanticides et autres drames familiaux. Sa présence dérange et questionne, elle subit des pressions. Lorsque les personnes qu'elle a interrogées au sujet des enfants disparus commencent à mourir de façon étrange, la situation devient délicate mais Lina, très impliquée, décide de poursuivre son enquête malgré les risques et le danger...

J'ai lu le roman de Julie EWA d'une traite, voulant absolument connaître le dénouement de cette intrigue aussi passionnante que bouleversante. Cette jeune romancière fait déjà preuve d'une grande maîtrise et j'ai été impressionnée de bout en bout... Surtout qu'elle écrit des chapitres courts avec des retours dans le temps mais le lecteur n'est jamais perdu, il reçoit les informations au compte- gouttes et cela décuple son intérêt.

Les deux protagonistes du roman sont deux jeunes humanitaires audacieux et dévoués à leur cause. Ces deux enquêteurs occidentaux permettent à l'auteur de proposer un angle d'approche un peu naïf et un regard presque vierge pour aborder le terrible sujet des infanticides en CHINE, du trafic d'enfants et faire découvrir au lecteur la société chinoise, ses coutumes et ses travers. J'ai aimé le duo que forment Lina, la jusqu'au-boutiste et Thomas qui ne se départit jamais de son humour même dans les situations les plus tragiques. Avoir deux jeunes gens, plutôt bien dans leurs baskets, audacieux et généreux qui enquêtent, cela change des flics aux penchants alcooliques et à la vie ravagée qui jouent généralement les premiers rôles des polars.

Enfin, j'avoue avoir un intérêt tout à fait personnel à lire ce roman qui parle de la politique de l'enfant unique en CHINE. Je suis maman adoptive d'une petite princesse de CHINE depuis bientôt onze ans et me confronter à la dure réalité de ses origines a été pour moi déchirant et éclairant. Julie EWA  a réussi le tour de force de m'émouvoir tout en me racontant une histoire digne des meilleures plumes des auteurs de polars français.

Elle connaît parfaitement son sujet, elle s'est particulièrement documentée, cela transparaît tout au long du récit. Par le biais de son intrigue, elle dénonce cette politique inique de l'enfant unique et explique la maltraitance familiale à laquelle les femmes sont soumises sous couvert de traditions ancestrales.

Julie EWA est assurément un jeune auteur qu'il va falloir suivre et qui va compter. Du fait de sa jeunesse, je suis admirative et attend avec impatience son prochain opus. Vraiment.

Julie Ewa nous offre avec LES PETITES FILLES un polar maîtrisé et intelligent qui m'a passionnée et dont la lecture m'a marquée .

 

MYMY

LES PETITES FILLES de Julie EWA, paru aux Editions ALBIN MICHEL en janvier 2016 et disponible en format poche au LIVRE DE POCHE depuis mars 2017