114814032

 

Autant le dire tout de suite, les polars historiques et moi ça ne fait pas deux mais trois !

Ceux que j'ai lus doivent se compter sur les trois premiers doigts de la main et donc c'était une gageure pour moi d'en lire un nouveau et de l'apprécier ...

Mais quand vous rencontrez l'auteur Michaël MENTION lors d'un chouette salon, BLOODY FLEURY pour ne pas le nommer, et  que vous échangez sympathiquement avec lui, vous vous dîtes déjà que vous appréciez le discours du romancier et donc que ses livres risquent fort de vous plaire.

Vous lisez la quatrième de couverture de ses ouvrages et puis Jean-Hugues OPPEL se rapproche et vous souffle que LA VOIX SECRETE est juste extraordinaire, que ce polar mèle histoire et fiction (ouf!! je préfère!)  et là malgré tous vos a priori vous demandez une décicace gentiment  griffonnée et vous sortez votre monnaie .

Nous sommes dans le PARIS de l'hiver 1835 sous le règne de Louis-Philippe.

Incarcéré à la CONCIERGERIE, Pierre-François LACENAIRE attend la guillotine tout en rédigeant ses mémoires. Escroc de renom devenu assassin par nécessité, LACENAIRE, aux idées suicidaires, se languit de voir sa tête rouler aux pieds de ses bourreaux.

Bénéficiant de conditions d'emprisonnement particulières compte tenu de ses accointances avec les politiques et de sa renommée populaire, il tient salon dans sa cellule et se lit d'amitié avec le chef de la sûreté, ALLARD. Alors lorsque des infanticides effroyables sont perpétrés selon  un mode opératoire similaire à celui de LACENAIRE, ALLARD demande à son criminel d'ami de l'aider à arrêter l'assassin. Les deux hommes, soucieux de mettre un terme à cette série d'assassinats ignobles et mus par la recherche de la vérité, vont être entraînés dans les bas-fonds parisiens où la misère est omniprésente et les attentats quotidiens. Malgré leurs différences et leur relation ambiguë, LACENAIRE et ALLARD, le criminel et le policier, vont tenter de résoudre cette enquête délicate qui secoue tout PARIS. 

Michaël MENTION, avec ce roman, manie à la perfection l'histoire avec un grand H et la fiction. L'épisode qu'il relate est totalement fictif mais lui permet de nous faire revivre le PARIS des intrigues et des complots politiques sous le règne de Louis-Philippe. Il réussit à nous plonger dans le ventre de PARIS où la misère côtoie la bourgoisie sans jamais partager les mêmes quartiers excepté pour la débauche.

Fresque sociologique puisqu'il nous entraîne aux côtés des miséreux et de la révolte politique qui gronde, l'auteur a terriblement bien documenté son propos et nous fait partager le quotidien de cette époque. On hume les odeurs fétides des rues sales, on entend les sabots des chevaux sur les pavés et on imagine les costumes de l'époque du haut de forme de la bourgeoisie aux guenilles des pauvres.

Les relations équivoques entre LACENAIRE et ALLARD intriguent le lecteur et placent les protagonistes là où on ne les attend pas. Le malfrat devient aimable voire plaisant et l'agent de la sûreté au profil incorruptible suscite le soupçon et la malveillance. 

Autant roman noir que polar historique, Michaël MENTION conte une histoire haletante et passionnante avec une plume vive et incisive, les chapitres sont courts et rythmés si bien qu'il est difficile de lâcher ce petit livre riche et palpitant. Michaël MENTION écrit aussi des scénarios et on ressent au fil des pages ces habitudes d'écriture scénaristique, tout est bien cadré et précisément décrit.

Finalement, ce roman qui met en scène un malfaiteur adulé et un policier intégre sur fond de noirceure parisienne et de mouvement révolutionnaire est vraiment une très sympathique découverte et Jean Hugues OPPEL est de bon  conseil.

Il me tarde d'ouvrir un autre ouvrage de Michaël MENTION, réputé pour étonner et surprendre ses lecteurs à chaque nouvelle parution tellement il touche à tous les aspects de la littérature noire.

 

MYMY

LA VOIX SECRETE de Michaël MENTION, paru aux Editions de poche 10/18 dans la collection Grands détectives en janvier 2016