113670869

 

Décidément les éditions LES ESCALES soignent leurs couvertures. Vous ne trouvez pas que ce livre est juste très très beau ??

Mais en plus d'éditer de magnifiques livres, LES ESCALES éditent de bons livres. Aucune déception chez cet éditeur depuis ma lecture du premier roman de Victoria HISLOP, L'ILE DES OUBLIES.

Encore une fois, ce nouveau livre est une réussite avec une histoire bouleversante qui se déroule sur plusieurs décennies au pays du Soleil Levant.

Amaterasu TAKAHASHI est une vieille femme qui a immigré aux Etats Unis avec son mari après le bombardement de Nagasaki où elle vivait. Le 9 août 1945, elle a vu sa ville détruite mais aussi mourir  sa fille et son petit-fils dans cet effroyable épisode de la Seconde Guerre Mondiale.

Quarante années plus tard, un homme totalement défiguré vient frapper à sa porte et se dit être son petit-fils finalement rescapé du PIKADON, la bombe meurtrière, alors qu'Amaterasu a cherché en vain les siens après le bombardement. Bouleversée et perdue, Amaterasu ressasse ses souvenirs, ses raports difficiles avec sa fille Yuko, sa jeunesse et son bonheur brisés par l'attaque des américains. 

Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas du tout familière de la culture nipponne, de l'histoire du JAPON et j'ai été tout d'abord séduite par le dépaysement qu'offre ce récit. L'auteur attache une grande importance à la compréhension de la pensée nipponne puisqu'elle propose à chaque nouveau chapitre l'explication d'un mot issu de la pensée japonaise avec son histoire et son impact sur les relations dans la société.

La pauvre Amaterasu n'a pas été épargnée par la vie et ses souvenirs sont terribles. Se replonger avec elle dans son passé c'est se souvenir que les hommes sont capables du pire et que le JAPON, lors de la Seconde Guerre Mondiale, n'a pas été exempt de tout malheur, bien au contraire. Ce roman nous retrace les évènements du bombardement à travers la vie de cette famille simple et ordinaire qui a vécu de plein fouet la tragédie. A cela, l'auteur ajoute une histoire d'amour fou et compliqué, elle nous relate la jeunesse tragique d'Amaterasu et incite le lecteur à suivre l'histoire du JAPON à travers le vécu de cette famille.

J'ai trouvé ce livre très étoffé, très dense et j'ai aimé ce récit terriblement romanesque. Jackie COPLETON réussit parfaitement à imbriquer son histoire avec la tragédie de la bombe atomique et excelle à nous narrer la passion de Yuko pour Jomei Sato tout en nous confrontant au mode de pensée et aux traditions nippons. Pour moi, ce fut une vraie découverte .

J'ai eu l'impression que tout était très calculé dans cette société japonaise et très codé. On remarque dès le début de notre lecture que Jackie COPLETON a vécu au JAPON et qu'elle a attaché une grande importance à restituer toutes ces régles et traditions et j'ai beaucoup aimé cette démarche. J'ai aussi été captivée par cette romance si tragique que vit Yuko, Jackie COPLETON a réussi à imaginer une jeune nipponne qui brise tous les tabous et la bienséance, elle a aussi excellé à cacher les secrets enfouis d'Amaterasu qui justifent une partie de son comportement et de ses choix de vie.

J'ai trouvé une certaine langueur  au style de Jakie COPLETON mais cela permet de parfaitement s'imprégner des évènements et de l'histoire qui s'étale sur plusieurs décennies.

LA VOIX DES VAGUES est un livre beaucoup plus riche qu'il n'y paraît avec un récit au cours duquel, plus on tire les fils, plus la bobine s'emmêle...

Je vous laisse découvrir les secrets cachés d'Amaterasu et la belle histoire d'amour de Yuko... Tout cela ne devrait pas vous laisser indifférents !

 

MYMY

LA VOIX DES VAGUES de Jackie COPLETON, paru aux Editions LES ESCALES le 13 octobre 2016