112346261

 

Voilà encore un très bon roman des éditions GALLMEISTER... Je sais, à force, vous allez penser que je perds mon sens critique quand je lis un ouvrage de cet éditeur !

Mais pas du tout; je vous mets au défi de lire LE VERGER DE MARBRE et de m'en dire du mal... si ce n'est pour évoquer celui qui jalonne cette fuite sanglante et tragique qui met en scène Beam, ou celui qui habite les protagonistes de ce roman noir.

Au fin fond du KENTUCKY, Beam, jeune homme désoeuvré, manoeuvre le ferry familial pour faire traverser la GASPING RIVER afin d'aider son père. Un soir, il fait passer un jeune inconnu qui tente de lui voler la caisse du ferry et l'agresse. Beam rispote et le tue. Cet inconnu malintentionné s'avère être le fils du parrain local, Loat DUNCAN. Aidé par son père Clem, Beam prend la fuite, espérant échapper à la vengeance du père et tente de se soustraire à ses poursuivants. Le jeune homme se retrouve seul face à son destin et paiera au prix fort son méfait et sa filiation.

Alors autant le dire tout de suite : en ouvrant ce roman, j'ai quitté ma zone de confort... Je ne suis pas spécialement attirée par la collection NEONOIR de GALLMEISTER et surtout par les intrigues policières qui se déroulent dans l'Amérique profonde, et j'avoue avoir hésité longtemps avant d'accepter la lecture en avant-première de cet ouvrage.

Et bien parfois, être un peu bousculée, changer ses habitudes de lecture a du bon... et pour cette fois-ci du très bon !

En effet, malgré la noirceur qui habite les personnages de cette épopée meurtrière, la violence omniprésente tout au long du récit et le manque d'humanité flagrant des hommes qui apparaissent dans cette histoire, j'ai beaucoup aimé la progression de l'intrigue, la description psychologique de ces êtres sans foi ni loi et l'évocation de la nature qui vient parfaire le décor.

Sincérement, Alex TAYLOR a su créer une ambiance tendue sans jamais être sordide malgré des héros plus que détestables, il a su décrire à la perfection la moiteur de l'été au KENTUCKY, les éléments naturels des abords de la GASPING RIVER, si bien qu'à chaque nouveau rebondissement, le lecteur est capable de visualiser parfaitement la scène, de sentir la tension et la peur qui envahissent les victimes...

La plume d'Alex TAYLOR est incisive, les dialogues crus et directs, ses descriptions des scènes de violence sans concession. Le rythme du récit est donc haletant telle l'urgence de fuir que doit ressentir Beam. L'alternance des points de vue et d'action qui s'enchaînent au fil des chapitres permet au lecteur de reprendre son souffle .

Vous l'aurez donc compris, j'ai aimé être dérangée dans ma routine de lecture par cet ouvrage vers lequel je n'aurais pas dirigé mon choix prioritairement... mais celui-ci a tellement de qualités qu'il ravira les adeptes du genre et pour ma part m'a finalement beaucoup plu....

 

Afficher l'image d'origine

Merci à Léa MAINGUET pour son travail dans le cadre du Challenge GALLMEISTER, auquel je participe, et à l'envoi du livre par les éditions GALLMEISTER.

 

MYMY

LE VERGER DE MARBRE d'Alex TAYLOR, paru aux Editions GALLMEISTER dans la collection NEONOIR le 18 août 2016