Quand j'ai su que BABELIO m'avait retenue pour rencontrer Ruta SEPETYS, j'ai bien sûr été ravie et impatiente de rencontrer cet auteur américain aux origines lituaniennes dont j'ai lu et apprécié tous les livres.

Je souligne une mention spéciale à CE QU'ILS N'ONT PAS PU NOUS PRENDRE, premier roman de Ruta SEPETYS absolument bouleversant et émouvant .

Donc, rendez-vous était pris le 6 juin dans les très beaux salons de GALLIMARD avec vue sur les beaux jardins de cet hotel particulier, ce qui ne gâche rien.

 

P1040385P1040396

 

Evidemment, je serrais fébrilement le dernier né de Ruta SEPETYS, LE SEL DE NOS LARMES, reçu en avant-première, dévoré avec avidité et dont la lecture me laissait encore toute retournée...

Et Ruta SEPETYS est arrivée, très à l'aise, chaleureuse, et le dialogue a pu commencer.

Evidemment, les questions ont fusé et étaient nombreuses, je retiendrai certaines informations qui éclairent la lecture de ce roman.

  

P1040388

 

Ruta SEPETYS a expliqué l'origine de son roman en relatant qu'une cousine de son père lui avait parlé du naufrage du Wilhelm GUSTLOFF suite à la publication de son premier roman. Cette cousine a survécu à cette catastrophe car à l'époque, elle a embarqué sur un autre navire et aujourd'hui elle voulait témoigner. Ruta SEPETYS a découvert cet épisode méconnu et s'est évertuée à mettre en lumière ce fait historique. 

Ce livre met en scène Joanna, jeune infirmière dévouée qui fuit les troupes soviétiques. Cette héroïne a un lien avec Lina, personnage principal de CE QU'ILS N'ONT PAS PU NOUS PRENDRE. Ruta SEPETYS a volontairement relié les deux romans et les jeunes filles car elle a expliqué s'attacher tellement à ses personnages et les porter en elle qu'elle souhaitait faire une allusion à son premier roman et à Lina.

Le personnage du Poète des chaussures lui est venu quand elle visitait l'Italie et qu'un grand chausseur local mettait chaque paire de chaussures en valeur dans une unique vitrine. Son éditrice italienne lui a alors soufflé devant cette fameuse vitrine : "Ses chaussures sont de la pure poésie"; l'idée de ce vieux cordonnier un peu poète mais surtout grand humaniste a alors germé.

Enfin, Ruta SEPETYS a été questionnée sur le fait que son roman figure au rayon jeunesse. Je tiens à préciser que l'âge moyen de l'auditoire, ce soir-là, approchait la trentaine voire la quarantaine. A cette question, Ruta a répondu qu'en fonction des pays la publication se trouvait en jeunesse, adulte ou les deux. Mais elle a expliqué être attachée au fait que ses livres soient lus par des jeunes qui les fassent lire à leurs aînés. Elle rêve secrètement que ses romans marquent les jeunes lecteurs comme elle a, elle-même dans sa jeunesse, pu être bouleversée ou impressionnée par un livre. Elle nous a retourné la question pour savoir ce que l'on pensait de ce positionnement en rayon jeunesse. Les avis ont été divers et les échanges riches pour finalement arriver à la conclusion que quel que soit le positionnement, ce livre devait être lu par toutes les générations....

Pour finir en apothéose, Ruta SEPETYS nous a fait l'immense cadeau de nous présenter à titre confidentiel une petite bande annonce du film tiré de " CE QU'ILS N'ONT PAS PU NOUS PRENDRE". Celui-ci est encore en cours de tournage. Je ne vous cache pas que j'ai eu un petit pincement au coeur en voyant sur écran les héros de ce fabuleux roman et vu les premières images, je sais que je ne manquerai pas cette belle sortie cinématographique .

Ensuite, évidemment, Ruta s'est prêtée avec gentillesse à une longue séance de dédicaces et je suis enchantée d'avoir eu quelques mots de sa part sur ce livre qui m'a tant touchée.

 

P1040393

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 J'espère que ce petit résumé de ma rencontre avec Ruta SEPETYS finira de vous convaincre de lire LE SEL DE NOS LARMES; ne passez pas à côté de ce très beau roman.

 Un grand merci à BABELIO, GALLIMARD et bien sûr à Ruta SEPETYS.

 

MYMY

 

 1540-1