1540-1

 

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas lu un MUSSO; je n'arrêtais pas d'entendre que le dernier était particulièrement réussi, et même Gérard COLLARD, le dieu livresque de MYMY, était d'accord. J'envisageais de me laisser convaincre, tout en me disant que mon budget était déjà affecté au prochain THILLIEZ, au prochain GRANGE, au prochain CHATTAM... quand on m'a proposé de me le prêter, et je n'avais plus aucune excuse.

Alors... le livre démarre de manière trépidante et dès le début j'ai été emportée par l'histoire.

Raphaël et Anna vont se marier dans 3 semaines et profitent d'une pré lune de miel sur la Côte d'Azur. Echaudé par une précédente histoire, Raphaël veut surtout être sûr que les fiancés n'ont aucune secret l'un pour l'autre et au cours d'une discussion, son obsession et ses questions intrusives sur le passé d'Anna dégénèrent en dispute. Au pied du mur, lassée, et alors qu'elle l'avait mis en garde sur le fait que cela allait tout changer, elle lui tend une photo et lâche cette phrase : "C'est moi qui ait fait ça". Raphaël, choqué, sidéré, s'enfuit sans un mot mais quand il revient 20 minutes après, Anna est introuvable.

Evidemment, tout de suite cela fonctionne, et on veut absolument savoir ce qu'il y a sur cette fichue photo, et ce qui est arrivé à Anna.  Je me suis dit que ça commençait très bien.

Ca finit aussi très bien, avec une chute bien construite, originale et que je n'avais pas du tout vue venir. Et je dirais d'ailleurs que ça finit sûrement un peu trop bien (j'ai pas l'impression de spoiler en vous disant ça, avec MUSSO tout est toujours bien qui finit bien, non?), c'est tout juste si j'ai pas vu des coeurs roses et entendu les oiseaux chanter.

Au milieu, c'est beaucoup moins bien, je dois l'avouer.

Je suis obligée de dire que ce n'est quand même pas très bien écrit, et ça m'a un peu gâchée mon plaisir. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est mal écrit, mais l'écriture est quand même très basique.

Le personnage du flic retraité est caricatural, version cow-boy sur le retour qui s'emballe et joue les héros alors que jusqu'à présent il servait de nounou au fils de Raphaël.

J'ai plusieurs fois levé les yeux au ciel devant certaines exagérations, des situations pas très crédibles. Bref, tout ça n'est pas très fin, pas très subtil, mais globalement l'histoire est prenante et le suspense existe.

En définitive, si on n'est pas très exigeant sur le style c'est un bon roman, j'ai passé un bon moment mais je n'en garderai pas un souvenir impérissable.

Merci à Emmanuelle pour m'avoir prêté et conseillé ce livre.

 

ANNE-CE

LA FILLE DE BROOKLYN de Guillaume MUSSO, paru aux Editions XO en mars 2016