1540-1

 

Le hasard fait bien les choses : je voulais lire LES VISAGES depuis que j'avais lu L'INVISIBLE de Robert POBI (cf ma chronique du 25 février 2016), parce que j'ai adoré ce livre et qu'on disait de lui que c'était le meilleur thriller depuis LES VISAGES; or il m'a été adressé par Valérie, que je remercie vivement, dans le cadre d'un échange de livres.

Ethan MULLER est galeriste à NEW-YORK. Un jour, il reçoit un appel du bras-droit de son père, avec lequel il est fâché; Tony lui explique qu'il vient de découvrir, abandonnés dans un appartement taudis d'un cité construite par son père, plus de 100.000 dessins dont chacun est le morceau d'un immense puzzle imaginés par l'artiste. Ethan décide d'exposer l'oeuvre, d'autant plus réussie que son auteur, Victor CRACKE, a disparu et qu'on ne sait rien de lui, et qu'elle représente un curieux mélange d'enfants chérubins et de scènes violentes. Sur le marché de l'art, la cote de l'artiste augmente et celle d'Ethan aussi...jusqu'à ce qu'il soit contacté par un policier retraité, qui affirme avoir reconnu sur les dessins les visages d'enfants violés et assassinés il y a très longtemps et dont on n'a jamais retrouvé le meurtrier.

Je suis ressortie assez mitigée de ma lecture. Peu sensible à l'art je l'avoue, je me suis sentie assez étouffée par tout le côté artistique de ce livre, qui est souvent loin du thriller et bien plus proche de la saga familiale.  De même, les chapitres alternent entre l'histoire d'Ethan aujourd'hui et celle de sa famille depuis 1847, et ces "interludes" comme l'auteur les nomment coupent l'histoire, sont longs et nous perdent, même si évidemment on en comprend tout l'intérêt à la fin du livre. En même temps, cette fin justement est saisissante, met en valeur la construction magistrale et machiavélique du roman, et annihile toutes les hypothèses qu'on avait pu faire pour devenir la chute. Et j'ai beaucoup aimé que l'histoire soit racontée par Ethan lui-même, avec tout son recul et son autodérision qui rendent le récit parfois savoureux.

A vous de vous faire votre avis! Ceux qui l'ont lu ont des opinions très partagées.

 

ANNE-CE

LES VISAGES de Jesse KELLERMAN, paru aux Editions POINTS en janvier 2011