0612

 

J'avoue n'avoir jamais aimé les livres dits "de filles", les trucs à l'eau de rose totalement téléguidés, "cucul la praline" au possible. Alors c'est avec beaucoup de réserves que je me suis lancée dans la lecture d'AUDREY HEPBURN, LA VIE ET MOI, craignant de n'y trouver aucun intérêt, comme quand j'ai tenté de découvrir Gilles LEGARDINIER (cf ma chronique de DEMAIN J'ARRETE! du 16 août 2015).

Libby LOMAX est une jeune femme qui depuis toute petite est fan d'Audrey HEPBURN, la seule chose bien que lui ai transmise son père. C'est en se replongeant dans ses films qu'elle se remonte le moral, quand elle arrive à saturation entre sa soeur, bimbo blonde dont les réussites d'actrice sont la fierté de sa mère, et cette dernière, désespéree de ne pas arriver à faire quelque chose de sa fille aînée et qui ne cesse de la rabaisser. Le même jour, Libby perd son boulot, la moitié de ses cheveux et de son appartement, et sa dignité. C'est ce moment-là qu'Audrey HEPBURN choisit pour sortir du film et se matérialiser sur le canapé de Libby. Elle est bien décidée à l'aider à reprendre sa vie en main et à arranger les choses... sauf qu'on est au 21ème siècle et que la star hollywoodienne ignore tout des codes de la société actuelle, ce qui bien évidemment va donner lieu à des situations totalement loufoques.

Toutes mes réserves étaient levées à la fin de ce livre et je n'avais qu'une phrase : "Ca fait du bien!" Une vraie petite bulle de légereté et de drôlerie, sans les défauts souvent attachés à ce genre. Alors oui, on n'échappe pas au happy-end - mais ce n'est pas celui sur lequel j'aurais parié - et à quelques clichés, mais l'humour est subtil, l'héroïne est attachante mais pas cruche. J'ai été sensible à cette  jeune femme qui ne se rend pas compte de son potentiel, étouffée qu'elle est par les ego surdimensionnés des membres de sa famille. Elle m'a aussi beaucoup fait rire à tenter de s'expliquer l'apparition d'Audrey HEPBURN, à se demander si elle a une tumeur au cerveau, une maladie psychiatrique ou si elle doit croire à l'existence des fantômes. Enfin, l'histoire est originale notamment parce qu'elle ne tourne pas autour de la seule vie sentimentale de Libby. Les personnages secondaires sont savoureux et celui d'Audrey HEPBURN en est un à part entière, entre sa volonté de bien faire, la classe qu'elle incarne et les catastrophes qu'elle déclenche dans la vie de Libby à cause de son décalage avec l'époque et des maladresses qu'il provoque inévitablement. 

Je me laisserai tenter si Lucie HOLLIDAY écrit une suite, ce qui est très envisageable compte tenu de la fin du livre. Un grand merci à BABELIO et aux Editions MOSAIC de m'avoir fait sortir de mes romans noirs.

 

ANNE-CE

AUDREY HEPBURN, LA VIE ET MOI de Lucy HOLLIDAY, paru aux Editions MOSAIC en mars 2016