1540-1 fn

Grâce aux éditions GALLMEISTER et à Léa Touch Book qui organise le challenge des 10 ans de la maison d'édition, j'ai eu la chance (très grande chance !) de découvrir en avant première le très beau livre de Ellen URBANI : LANDFALL . 

Autant le dire dés le début de l'article : LANDFALL est un roman dense et émouvant qui  m 'a happée du début à la fin.

A la suite de l'ouragan Katrina en septembre 2005, la ville sinistrée de la NOUVELLE ORLEANS a vu convergé toutes les bonnes âmes volontaires pour porter secours et aider la population. Rose et sa mère, portées par un élan humanitaire, prennent la route en direction de la ville mais en chemin leur voiture percute une jeune fille noire qui ne survivra pas au choc et la mère de Rose décède des suites de ses blessures. Rose, seule rescapée, décide de retracer l'histoire de cette jeune inconnue, morte par sa faute, sans papiers, au bord de la route. Rose n' a pour seul élément qu'une page d'annuaire déchirée retrouvée dans la poche de la défunte et sur laquelle figurent les coordonnées de sa propre famille. Intriguée et dévastée par la culpabilité et le chagrin, Rose n'aura de cesse de retrouver la famille de la jeune fille morte et de reconstituer pas à pas son parcours avant l'impact meurtrier.

Lire LANDFALL demande beaucoup d'attention car chaque page recelle un nouvel élément important du récit et les prénoms des deux jeunes filles sont si proches (Rosy et Rose) que le lecteur devra faire preuve de beaucoup de discernement pour ne pas confondre l'histoire des deux jeunes filles .

Pourtant l'une est noire et l'autre est blanche mais elles ont le même âge et vivent à proximité l'une de l'autre sans se connaître. Rose entretient une relation assez distante avec sa mère tandis que Rosy connaît une relation quasi fusionnelle avec la sienne atteinte de troubles psychiques. Tout au long du roman, Ellen URBANI instaure des parallèles entre les parcours de vie des deux jeunes filles et nous dévoile avec parcimonie leur histoire via des allers retours dans le temps. Ellen URBANI s'attache à nous décrire sans pathos l'évolution de chacune et les aléas qui les ont menées sur les routes dévastées d'après l'ouragan.

Pour ma part, j'ai pris véritablement connaissance de l'ampleur de ce qu'avait été KATRINA à travers ce roman et les épisodes relatés par l'auteur. Je ne pouvais pas imaginer que les populations épargnées alentour avaient refoulé les rescapés par racisme et par peur des pillages. J'ai été traumatisée par les épreuves endurées par Rosy et sa mère pour survivre. Véritablement ce roman est un témoignage poignant de la dévastation de la ville de LA NOUVELLE ORLEANS suite à l'ouragan.

Ellen URBANI a réussi là un roman brillant où les destins des deux jeunes filles s'entremêlent et se démêlent au fil des pages. La romancière distille avec brio les élèments qui construisent l'intrigue et nous mène intelligement sur les traces des deux héroïnes. Suivre les destins parallèles de Rosy et Rose et tenter de comprendre comment ces deux jeunes femmes ont vu leurs destinées se croiser est palpitant. Ce roman se lit comme une enquête policière et le final est à la hauteur du récit.

Vraiment LANDFALL "c'est du lourd "comme on dit, un roman puissant et redoutable ...

 

MYMY

LANDFALL de Ellen URBANI, paru aux Editions GALLMEISTER en mars 2016