1540-1

 

Après avoir lu quelques articles plutôt flatteurs concernant ce petit roman, je me suis dit que cela serait bien de commencer cette nouvelle année de lecture avec un petit livre sans prétention mais bien écrit et relatant une histoire forte basée sur l'amour des mots, des livres et de la lecture... et bien m'en a pris ! 

A.J. FIKRY a le plus beau métier du monde; il est libraire, aime sa boutique et vit à ALICE ISLAND... De caractère peu amène, il déprime seul depuis la mort tragique dans un accident de voiture de sa chère épouse Nic et se partage entre sa boutique du rez de chaussée et ses soirées de beuveries solitaires à l'étage. Mais un bébé déposé entre les rayons de sa librairie avec un mot d'abandon explicite quant à la volonté maternelle de voir sa fille grandir au milieu des livres bouscule la vie chaotique de ce jeune veuf. Il devient le père adoptif de cette petite Maya et va de nouveau retrouver goût à la vie et à ses petits bonheurs !

Ne pas croire que ce roman est une simple romance aux bons sentiments... Déjà, il y a de la tragédie et des personnages très particuliers qui jalonnent cette histoire. Tout n'est pas rose bonbon et les difficultés de la vie sont ici aussi le quotidien de nos héros. Mais leur amour des livres et des mots fait que leur vie est plus romanesque que celle d'autrui car grâce aux livres, ils se cherchent, ils se trouvent, ils s'aiment et partagent la même passion .

C'est un petit bijou d'émotions et de fraîcheur qui n'épargne pas son lecteur, qui se délecte des dialogues bien sentis, des allusions livresques permanentes et des sentiments forts qu'il suscite. Difficile de ne pas ressentir empathie et affection pour ce truculent A.J. FIKRY.

Vous l'aurez compris, ce roman qui ne paie pas de mine est en fait un concentré de petits bonheurs qui font le grand tout de la vie, une mine précieuse de bons mots littéraires et un ouvrage à faire connaître et partager... et à savourer !

 

MYMY

L'HISTOIRE EPATANTE DE M. FIKRY ET AUTRES TRESORS de Gabrielle ZEVIN paru aux Editions FLEUVE en avril 2015