mauxnRhwKQwqsqVRm6stpnw

 

Lorsque la bibliothèque d'un tout petit village de la CREUSE organise sa bourse aux livres, on sait pertinemment qu'il y a peu de chance pour qu'on y trouve les dernières nouveautés. Alors le mieux est de se laisser guider par son instinct, cette petite voix qui une fois que vous avez lu la quatrième de couverture, vous souffle à l'oreille "prends-le, prends-le". 

Pour le coup, PASSAGES NUAGEUX a exactement 20 ans, et son auteur espagnol, Carmen MARTIN GAITE, s'est éteinte il y a déjà 15 ans, mais je peux vous dire que ce livre n'a pas pris une ride. Certainement parce qu'il traite d'un sujet intemporel qui nous a touché, nous touche et nous touchera toujours : l'amitié.

Mariana LEON et Sofia MONTALVO se sont connues toutes petites et étaient inséparables jusqu'à leur entrée dans l'âge adulte. Elles s'étaient créées leur propre monde, leurs propres codes, se comprenant sans se parler, sachant déceler dans chaque attitude de l'autre les sentiments qui la sous-tendaient. La rupture en est d'autant plus brutale et douloureuse lorsque Mariana décide de s'éloigner de Sofia, tant géographiquement qu'affectivement, sans aucune explication.

Trente années ont passé lorsqu'elles se retrouvent par hasard. Elles comprennent très vite que rien n'a changé, qu'elles ont plus que jamais besoin l'une de l'autre et elles décident alors de s'écrire pour se raconter et se retrouver.

PASSAGES NUAGEUX est un très beau roman, effectivement écrit à l'ancienne : on prend son temps, on décrit beaucoup, le rythme est lent, calqué sur le rapprochement progressif de Mariana et de Sofia après tant d'années de séparation, leurs incursions respectives dans l'intimité et le quotidien de l'autre. Le style épistolaire n'est cependant pas pesant car si Mariana écrit à Sofia, Sofia elle se raconte sous forme de cahiers intimes.

La force de l'amitié, qui peut parfois résister à tout, transparaît magnifiquement dans ce livre : rien n'est jamais perdu, il n'est jamais trop tard lorsqu'on a la chance d'avoir cette main qui viendra toujours prendre la vôtre pour vous ramener à vous-même. Et c'est sur ce beau message que se clôture l'histoire, note d'espoir après les tourments racontés par les deux amies.

"Hymne à l'amour salvateur, hommage au pouvoir des mots, voyage impromptu au coeur de la mémoire, PASSAGES NUAGEUX est l'histoire bouleversante du bonheur retrouvé", indique la quatrième de couverture : tout cela est vrai.

Et ce qui fait aussi de ce livre un petit trésor qui serre le coeur, c'est de decouvrir qu'un jour, il a été offert à quelqu'un avec cette si jolie dédicace griffonnée sur la première page : "Pour toi mon amie, ma soeur; ces correspondances, qui te rappeleront nos confidences, notre chaude amitié, et surtout la tendresse de ton amie".

Merveilleux alliage que celui de l'amitié et de l'amour des livres.

 

ANNE-CE

PASSAGES NUAGEUX de Carmen MARTIN GAITE, paru aux Editions FLAMMARION en février 1995