dernier2

 

Lorsqu'il subodore la présence d'un tueur en série qui s'en prend à des fillettes à WIND GAP, petite ville du MISSOURI, l'occasion est trop belle pour le rédacteur en chef du Daily Post de CHICAGO : y envoyer sa journaliste Camille PREAKER, qu'il sait avoir grandi là-bas; il compte sur ses contacts, et puis la faire héberger par sa famille fera faire des économies au journal...

Il ignore que Camille n'a aucune envie de renouer avec un passé qui ne lui a offert que souffrances et désillusions et dont chaque parcelle de sa peau porte la trace : à ses 13 ans, lorsque sa petite soeur malade est décédée, Camille a exorcisé ses peurs en gravant au couteau sur son corps un mot pour chacun de ses maux, et lutte encore aujourd'hui contre cette tendance à l'automutilation.

C'est donc avec appréhension et à reculons qu'elle retrouve le paysage de son enfance. Sa mère dont la froideur est la seule marque d'expression, son transparent beau-père et Amma, cette demi-soeur qu'ellle n'a pas vu grandir et qui l'a manifestement fait beaucoup trop vite... petite fille sage en robe à volants devant sa mère, ado provocante, malsaine et chef de clan cruelle et autoritaire le reste du temps.

On comprend assez vite, à la lecture du roman de Gillian FLYNN, que l'enquête sur l'assassin des fillettes n'est là que pour servir de cadre à l'introspection de Camille et à sa lutte contre les démons de son passé. Et quels démons... L'histoire, que l'on ne devine que tardivement, fait froid dans le dos. Pas de description sanglante, pas de brutalités physiques, mais des personnages dont la cruauté, la froideur machiavélique et les agissements malsains heurtent tout aussi violemment.

Un roman noir plus qu'un thriller, mais un vrai bon livre!

 

ANNE-CE

SUR MA PEAU de Gillian FLYNN, paru aux Editions Le Livre de Poche en mars 2008