1540-1

 

Cela faisait longtemps que j'avais envie de découvrir l'univers de Gilles LEGARDINIER. A force d'entendre parler de ses livres, qu'on me décrivait tous très drôles, je me suis lancée avec DEMAIN J'ARRETE ! , et comme j'aime bien le faire, je n'ai même pas cherché à savoir le sujet du livre, décidant de faire confiance à ce qu'on m'en avait dit. Ca m'a valu ma première déception. Dès les premières pages, j'ai compris que j'allais avoir affaire à une bluette sentimentale, une de celles avec lesquelles j'ai toujours beaucoup de mal.

L'histoire, c'est celle de Julie, une presque trentenaire qui vient de se faire larguer par son copain, qui organise régulièrement des dîners de survie avec ses copines célibataires et qui a tout de l'héroïne type de ce genre de roman, à savoir qu'elle est la chic fille un peu déjantée et très maladroite que tout le quartier adore. Quand un bel inconnu emménage dans son immeuble... bon voilà, je n'ai pas vraiment besoin de continuer, vous savez déjà ce qu'il va se passer et comment tout ça va se terminer, et c'est bien là le drame qui rend ce genre de roman totalement inutile. Entre "elle tombe amoureuse" et "ils finissent ensemble", il y a toute une histoire totalement invraisemblable et pourtant cousue de fil blanc qui n'apporte rien au roman.

J'aurais pourtant dû le savoir! A force d'engloutir des thrillers, j'ai toujours su que (me) faire peur était beaucoup moins difficile que (me) faire rire. Alors oui, je ne dis pas le contraire, il y a quelques réflexions de Julie qui font sourire, mais bon, ça reste juste gentillet, pas très subtil et pas du tout original... Du coup, c'est pas gagné que je poursuive mon incursion dans l'univers de LEGARDINIER... sauf peut-être pour découvrir les polars qu'il a écrits à ses débuts?

 

ANNE-CE

DEMAIN J'ARRETE ! de Gilles LEGARDINIER, paru aux Editions FLEUVE NOIR en novembre 2011