9782226317186m

 

Je crois que j'ai un problème avec le PRIX PULITZER ...

Déjà, je ne vous ai pas parlé de ma lecture plus qu'en demi teinte du livre lauréat du prix PULITZER en  2014 : LE CHARDONNERET de Donna TARTT. Et pourtant je tournais autour armée de ma carte bleue depuis un petit moment suite au visionnage de l'interview de  l'auteur Donna TARTT à LA GRANDE LIBRAIRIE. On me l'a gentiment offert (clin d'oeil perso !) pour mon anniversaire et je me suis jetée dessus... Et bien cette histoire d'adolescent victime d'un attentat qui se retrouve orphelin de mère et subtilise un tableau dans le musée où la bombe a explosé, puis passe sa vie à le cacher.... J'avoue, j'ai eu du mal à aller au bout des 1000 pages de la version poche! Parce que si le point de départ semblait intéressant, je n'ai pas du tout du tout accroché avec le personnage principal et son addiction aux substances illicites ! Une scène de saoulerie et un rail de coke ça va ....Ce genre de scène toutes les 10 pages ....Bonjour les dégats !

 

Mais revenons au roman récemment refermé avec un goût de déjà lu TOUTE LA LUMIERE QUE NOUS NE POUVONS VOIR .....

L'action se passe principalement en 1944 dans la cité de SAINT MALO pendant son bombardement juste avant la Libération. Marie-Laure, adolescente aveugle, a trouvé refuge chez son grand-oncle avec son père. Werner, orphelin allemand, est doué d'une intelligence rare et voue une grande passion à la radio, il est engagé dans la Wehrmacht pour surveiller les liaisons ennemies des résistants qui mettent en péril les actions de l'armée allemande. Le destin de ces deux personnages vont se trouver liés par la surveillance de l'un et l'engagement de l'autre....

Dans ce livre, il y a des retours dans le temps explicatifs pour éclairer le lecteur sur la situation des deux protagonistes, il y a une trame historique intéressante et pour ma part méconnue (l'importance de la surveillance des liaisons radio pendant la Seconde Guerre par les allemands et l'ultime bombardement de SAINT MALO) mais je reconnais avoir eu beaucoup de mal à rentrer dans cette histoire... Je me suis sentie spectatrice et je n'ai pas réussi à ressentir les émotions des personnages. Les aller-retour dans le temps m'ont un peu embrouillée et j'ai trouvé ma lecture besogneuse. Ce roman ressasse le sujet de la Seconde Guerre Mondiale sans apporter d'éclairage ou d'angle nouveaux.

Bref, j'attendais peut-être trop de ce roman vu les critiques élogieuses que j'avais pu lire, je suis arrivée au terme de ma lecture sans plaisir ni déplaisir... Voilà, j'ai lu le PULITZER de 2015 et puis c'est tout !

 

MYMY

TOUTE LA LUMIERE QUE NOUS NE POUVONS VOIR d'Anthony DOERR paru aux éditions ALBIN MICHEL en mai 2015