9782253176077-T

Ames sensibles s’abstenir. Ce roman est noir, très noir, violent, trépidant, sanglant.

Dès le départ on sait qu’on ne va pas rigoler : après avoir été abandonnés près du cadavre tout juste chaud de leur mère, Eliott, 6 ans ½, et Clarence, 5 ans, vont passer leur enfance à l’orphelinat puis leur adolescence à la maison de correction. Un soir, à cause d’une tempête, leur établissement est contraint d’accueillir pour la nuit un prisonnier qui doit être exécuté, Earl Sheridan.

La tempête qui a amené Earl Sheridan dans la vie d’Eliott et Clarence va tout balayer sur son passage et dévaster leurs vies déjà bien abimées. Car Earl s’échappe de l’établissement en prenant les deux adolescents en otage et les entraîne dans une échappée meurtrière, semant des cadavres tout au long de leur funeste road movie.

Bientôt les pistes se brouillent, les fédéraux courent après les fugitifs avec des cartes truquées et il devient vite évident que tout ça ne peut que finir dans un bain de sang.

Sauf que rien n’est jamais évident avec ELLORY. Son écriture est assez subtile pour nous faire croire qu’une autre issue est possible, tout en ne nous donnant aucune garantie qu’on y aura droit. Alors forcément, comme et avec les personnages, on fonce à toute allure jusqu’au bout de l’histoire.

Clarence parviendra-t-il à empêcher son frère de laisser éclater cette face sombre présente depuis l’enfance et qu’Earl Sheridan réveille ? Peut-il seulement espérer échapper à cette mauvaise étoile sous laquelle il est né et qui ne l’a pas quitté depuis ? A vous de le découvrir.

Bon, quand même, à mes yeux le meilleur ELLORY reste le premier que j’ai lu, « Seul le silence », mais « Mauvaise étoile » mérite sans problème sa deuxième place. Donc si vous avez le cœur bien accroché vous pouvez y aller !

ANNE-CE

MAUVAISE ETOILE de R.J ELLORY, aux éditions Le Livre de poche paru en octobre 2014